Grand Port Maritime : après une grève de 5 jours, difficile retour à la normale

économie remire-montjoly
Le Grand Port Maritime
©Guyane la 1ère
L’activité est intense sur le Grand Port Maritime depuis la fin de la grève mardi soir. Des centaines de containers doivent être débarqués, aussi les bouchées doubles sont mises pour les livrer le plus rapidement possible à leurs destinataires. 
L’activité est intense sur le Grand Port Maritime depuis la fin de la grève mardi soir. Des centaines de containers doivent être débarqués, aussi les bouchées doubles sont mises pour les livrer le plus rapidement possible à leurs destinataires. Un balai incessant de camions rythme l’activité sur le Grand Port Maritime ce samedi matin. Les transporteurs font de fréquents allers et retours soit pour récupérer soit pour déposer des containers. Pierre, salarié d’une entreprise de transport a déjà effectué plusieurs livraisons au cours de la matinée.

Nous essayons de rattraper le retard. Les clients ont besoin de livrer les containers. J'ai fait quatre allers/retours. Dans la semaine je fais 7 allers/retours par jour. 

Pierre, société Conex Logistic


Un retard à rattraper

déchargement des containers par les dockers du GPM de la Guyane
Activités toujours soutenues sur les quais du port de Degrad Des Cannes, en Guyane ©Jocelyne Helgoualch
Les dockers ne chôment pas non plus. Les containers sont débarqués à un rythme soutenu puis stockés un peu plus loin sur le port. C’est ici que les transporteurs viendront les récupérer pour les livrer à leurs destinataires. Plus de 300 containers devaient être débarqués mais la grève a tout chamboulé. C’est ce navire cargo transatlantique qui a le plus gros chargement. Le Fider, un petit bateau caboteur qui dessert les ports régionaux a été dérouté vers Paramaribo. Son retour avec une trentaine de containers à bord est attendu en début de semaine. Tous ces désagréments vont peser sur les finances des entreprises. Le Grand Port Maritime va lui aussi perdre quelques milliers d’euros. (50 000 euros environ pour le port et une ou des centaines de milliers pour les entreprises)

Nous sommes au maximum de nos capacités pour rattraper le retard. Sur le trafic de la grève 30 containers ont été débarqués à Paramaribo et vont être rapatriés en début de semaine prochaine. En milieu de semaine tout sera rétabli. Il y a un coût pour les armateurs. 

Philippe Lemoine directeur du Grand port maritime de Guyane 


Des pertes qui affaiblissent un peu plus encore la santé des entreprises dont certaines sont déjà fragilisées par la crise sanitaire.
  
Le reportage de Roland Pidéri et Clotilde Séraphin George :
Après 5 jours de grève, l'activité s'est intensifiée au Grand port Maritime.