guyane
info locale

Consommation : le bouclier qualité prix moyennement appliqué en Guyane

économie
Prix
©Sébastien Laporte
Comme chaque année, les commerçants ont signé un accord de modération des prix avec les services de l’Etat, après négociation les 22 et 25 mars derniers. La préfecture a ainsi annoncé des baisses de 4 à 7 % sur une liste de 80 produits. Un dispositif baptisé « Bouclier qualité prix ».
 
Comme chaque année, une dizaine de grandes et moyennes surfaces ont signé un accord de modération des prix avec les services de l’Etat en Guyane, après négociation. C’était les 22 et 25 mars derniers. La préfecture a ainsi annoncé des baisses de 4 à 7 % sur une liste de 80 produits, dont des produits locaux. Un dispositif baptisé « Bouclier qualité prix » (BQP),qui doit notamment donner lieu à un affichage clair dans les rayons.


Dure concurrence

Mais le résultat effectif de cet accord est contesté par un opérateur qui souhaite s’implanter sur le territoire, pour l’instant sans succès.
L’accord signé cette année entre l’Etat et les grandes et moyennes surfaces fixe à 265 euros (maximum) une liste de 80 produits en Guyane. Soit 15 euros de moins par rapport à l’an dernier.
Mais sur le terrain, ce « bouclier qualité prix » (BQP) ne serait pas respecté estime la direction d’une société d’import-export, la SCGR, qui a procédé à une véritable enquête le 8 avril. Le panier dépasserait souvent le montant fixé par l’accord, avec un écart allant jusqu’à 21 euros.
Dragoslav Nikolic directeur de la SCGR : 

"C 'est étrange qu'on aille signer un arrêté, que l'on s'engage et qu'au 8 avril, il ne soit pas encore respecté". 


Un accord basé sur le volontariat 

Cet acteur économique explique avoir tenté de racheter un magasin pour implanter un Intermarché sur l’île de Cayenne, sans succès pour l’instant. Il dénonce un manque de concurrence qui ne favorise pas la baisse des prix.
Les services de l’Etat rappellent que cet accord est basé sur le volontariat de ses signataires. Un délai d’un mois a été laissé aux nouvelles enseignes pour l’appliquer.
Ary Beaujour, directeur du pôle concurrence et consommation à la Dieccte.

"On peut verbaliser sur certains points. Mais nous sommes sur la base du volontariat et la confiance". 

L’affichage du prix des 80 produits fixés par cet accord doit être visible à l’entrée de chaque commerce concerné. Un repère est aussi installé dans les rayons.


L'équilibre du panier de la ménagère  

Prix
©Sébastien Laporte
Rodolphe Pompignan est directeur du Carrefour contact au centre commercial Montjoly 2. Il estime que son supermarché respecte l’accord sur la modération des prix signé fin mars, y compris en ce qui concerne l’affichage du tarif pour les 80 produits concernés. Il reconnaît toutefois que l’application de ce « bouclier qualité prix » (BQP) n’est pas simple.
Rodolphe Pompignan

"Le curseur n'est pas fixé sur les articles. L'objectif est de garantir l'équilibre sur le panier moyen de la ménagère". 


Pour mettre fin aux critiques quant à la transparence des prix en Guyane, comme celle vient que vient de formuler la direction de la SCGR, le gouvernement compte sur plusieurs dispositifs : la direction régionale de la concurrence et de la consommation qui effectue des contrôles, le bouclier qualité prix (BQP) ou encore sur le délégué à la concurrence en Outre-mer, qui pourrait arriver dans les prochains mois.


 
Publicité