publicité

Femmes guyanaises : Raymonde Garciane-Castor

Dans le cadre de la journée mondiale de la femme le 8 mars prochain, nous vous proposons 7 portraits de femmes guyanaises qui dans leur domaine ont été des pionnières. Premières à avoir assumé des fonctions ou des métiers nouveaux participant ainsi à la valorisation de la femme en Guyane.

Femmes guyanaises
Femmes guyanaises
  • Aline Belfort
  • Publié le , mis à jour le
Raymonde Garciane-Castor, première femme prothésiste dentaire en Guyane
 Raymonde née à Cayenne d’une fratrie de 3 enfants. Elle a eu tant une enfance épanouie qu’une scolarité qu’elle évoque avec plaisir.
Le bac série D obtenu, elle fait le choix de son métier : « Elle sera dentiste ». La sélection drastique qu’elle rate de peu la conduit à s’orienter vers un métier du même secteur : la prothèse dentaire.
Raymonde effectue ses études à Aix en Provence. Son diplôme obtenu, c’est le retour au pays où elle se marie.  Elle est mère de 3 enfants.
Il est important de souligner que les prothésistes auditifs, orthoprothésistes, et bien d’autres sont des para-médicaux, alors que le prothésiste dentaire est un artisan inscrit à la chambre des métiers.
 

La denturologie, une passion.

La denturologie est une discipline qui consiste à fournir à des personnes totalement ou partiellement édentées des appareils dentaires amovibles ou non. Raymonde s’installe donc. Elle nous décrit sa profession avec compétence et passion. Son  laboratoire de prothèse dentaire, de plus de 60 mètres carrés, est bien sûr de conception moderne.
Elle nous rappelle la pratique dentaire d’une époque. Certains dentistes avaient même la réputation « d‘arracheur de dents » ! Liée à cette pratique radicale d’extraction  qui a mutilé quelques jeunes générations de personnes puisque se retrouvant sans aucune dent dès l’âge de 30 ans. Le prothésiste dentaire recherche de plus en plus à allier l’utilité à l’esthéthique.
 

Une femme exerçant ce métier dans un milieu d’hommes, comment a t-elle été accueillie ?

Quand notre jeune prothésiste décide de rentrer exercer son métier en Guyane. Il y avait à cette époque, 3 prothésistes dentaires, tous des hommes, avec qui il n’y a pas eu d’échanges professionnels particuliers.
Passionnée par son métier, notre prothésiste après avoir exercé 10 ans doit penser, pour des raisons de santé, à la reconversion. Raymonde  arrête la prothèse dentaire et ouvre un magasin de vente de tissus de moyen et haut de gamme. Elle pratique la broderie, l’art floral, le conseil  événementiel en design floral.
Raymonde a créé une association de loisirs créatifs pour enfants et adultes.
Ainsi, Raymonde Garciane-Castor a été la première femme prothésiste dentaire en Guyane. Par la diversité de son parcours, elle fait montre d’audace. Un exemple à suivre.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play