publicité

Insécurité : Les collectifs des 500 frères contre la délinquance et Trop Violans continuent leur collaboration avec les autorités

Ils ont marqué les esprits avec les deux marches qu'ils ont menés len février. Depuis, les 500 Frères contre la délinquance et le collectif Trop violans ont enlevé les cagoules pour multiplier les discussions avec les autorités. Le 2 mars s'est tenue une 3ème réunion à la Préfecture.

Les manifestants à la l'avenue de Gaulle © jessy Xavier
© jessy Xavier Les manifestants à la l'avenue de Gaulle
  • Guyane 1ère
  • Publié le
Autour de la table ce 2 mars, il y avait le préfet, le procureur, la douane, la police aux frontières et plusieurs élus locaux ainsi que les parlementaires assis avec les représentants des collectifs des 500 Frères et Trop Violans. Ces derniers ont de nouveau exposer  leurs revendications et le but était de faire le point sur celles-ci et de travailler ensemble sur des solutions.
Des 18 points de revendication qu'il y avait au départ, les collectifs sont passés à 25. Ils ont ajouté des éléments apportés par le collectif des Iguanes de l'ouest guyanais et de Saint-Georges.
La séance cde travail a duré plus de 2 heures et les parties semblaient satisfaites de la qualité des échanges. D'autres réunions sont prévues et peut-être même un congrès.
Ce 3 mars, une autre réunion se tient à Saint-Laurent du Maroni. Une rencontre sera également programmée dans la commune de Saint-Georges.

Le reportage de Marc-Philippe Coumba et Séfiann Deie
3ème réunion en préfecture avec les 500 frères et Trop Violans

 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play