Lancement du télescope spatial James Webb : La Guyane au cœur d’un projet d’envergure planétaire

sciences
James Webb
©Nasaq
Un événement majeur se prépare au Centre Spatial Guyanais. C'est le lancement d’Ariane 5, dans laquelle se trouvera le satellite spatial James Webb envoyé par la NASA. Il permettra aux scientifiques d'étudier les origines de la formation des planètes. Le 25 décembre 2021, le public international aura les yeux braqués vers la Guyane.

James Webb (JWST) n’est autre que le plus puissant télescope spatial jamais construit. Il succèdera à son grand frère, Hubble. Ce sont tous les deux des observatoires des sciences spatiales fabriqués par la NASA, l’agence spatiale américaine.

Le nouveau bijou de la famille aura la capacité d’observer l’ensemble du cosmosdes planètes aux étoiles, en passant par les nébuleuses, les galaxies et au-delà, aidant ainsi les scientifiques à découvrir les secrets de l'univers lointain et ceux des exoplanètes”, affirme la NASA.

Un bijou à la pointe de la technologie spatiale

JWST est un concentré des technologies utilisées dans les télescopes précédents, notamment Hubble et Spitzer. Il pourra observer des objets lointains à travers le gaz et la poussière. Il est équipé d’un miroir primaire pliable, plus puissant que ces prédécesseurs.

Ces miroirs permettent d’observer les astres peu lumineux, comme l’explique Futura Sciences. Plus le miroir est grand, plus la vue qu’il offre est lointaine et nette. A titre de comparaison, celui de Hubble faisait 2,40 mètre, celui-ci fait 6,50 mètres et sera réglable dans l’espace. 

Le nouvel observatoire est le fruit d’un travail lancé il y a 25 ans. “Webb est un exploit de l'ingéniosité humaine”, note la NASA. Et pour cause, des milliers de scientifiques, d'ingénieurs et de professionnels d’autres domaines y ont contribué. Ces personnes sont issues de 14 pays différents.

Ce n’est pas uniquement le travail de la NASA, mais aussi celui de l'Agence Spatiale Européenne (ESA) et de l'Agence Spatiale Canadienne (ASC). Le coût total de James Webb avoisine les 10 milliards de dollars. C’est 20 fois plus que le prix défini au départ.

La Guyane sous le feu des projecteurs internationaux

Ce monstre spatial sera lancé depuis Kourou, chez nous, à bord de la fusée Ariane 5. James Webb est arrivé le 12 octobre au port de Pariacabo, dans la ville spatiale, depuis la Californie. 

61683b5104405_webb3.jpg
Le télescope spatial James Webb est ensuite déchargé pour être transféré au CSG où débutera les opérations de préparation au lancement. ©Centre Spatial Guyanais

Le Centre Spatial Guyanais décrit cet événement comme le “lancement Ariane le plus attendu de l'année”. La mission devait être réalisée le 18 décembre 2021, puis a été reportée au mercredi 22 décembre. Finalement, suite à deux nouveaux reports, le lancement se fera le 25 décembre 2021, entre 9h20 et 9h45 (heure locale). 

Un événement très médiatisé

La nouvelle date du lancement étant celle du réveillon de Noël, le programme a été chamboulé. Des journalistes, des personnalités importantes et des professionnels de tout horizon devraient assister au lancement, à Kourou. Pour se rendre compte de l’ampleur du phénomène, il suffit de se rendre sur Twitter.

Plus de 500 tweets font mention de James Webb à l’heure où cet article est publié. Et ce sont seulement les chiffres de la journée. Les hashtags  #JamesWebb #Webb et #JamesWebbSpaceTelescope ont été créés. Ils sont utilisés par des utilisateurs allemands, américains, britanniques ou français.

Quant aux médias qui relaient les informations à ce sujet, ils sont aussi nombreux. Les fans d’astronomie décrivent cet événement comme “un cadeau de Noël” en raison de sa date. D’autres parlent “d’un tournant pour l’histoire”. Tous sont, en tout cas, impatients de découvrir ce cadeau confectionné par des femmes et des hommes depuis des décennies.