Les élèves infirmiers tirent la sonnette d'alarme sur leurs conditions d'études dans des locaux délabrés à Cayenne

éducation
Les locaux indignes de l'IFSI
©Guyane la 1ère

Les futurs infirmiers et aides-soignants de l’IFSI, l'Institut de Formation en Soins Infirmiers de Cayenne tirent la sonnette d’alarme sur leurs conditions d’étude notamment sur la vétusté des locaux. Une situation qui dure depuis la rentrée.

Les étudiants de l’IFSI, l’Institut de Formation en Soins Infirmiers de Cayenne tirent la sonnette d’alarme. Ils dénoncent les conditions dans lesquelles ils sont accueillis dans l'ancien Campus Saint Denis dans des locaux qui, selon eux, sont insalubres et vétustes. Ils se disent inquiets pour leur sécurité et pointe du doigt des problèmes d’hygiène.

Etudier au milieu d'un chantier de démolition
 

Dans ce lieu qui doit bientôt accueillir le futur hôtel de police, il est procédé à la démolition de bâtiments où se trouvaient les services de l'ancien hôpital Saint-Denis. L'IFSI y est provisoirement accueilli mais dans quelles conditions. La pollution sonore, la poussière et l'étroitesse des salles autant d'inconvénients difficilement supportables pour tous.
La situation ne devait pas perdurer mais la crise sanitaire a chamboulé le calendrier explique le directeur Eddy Constantin :

Le contexte du Covid a généré un retard de l'implantation des écoles sur le campus Troubiran. On ne devait pas se trouver là au moment de la phase importante des travaux... Cela nous crée beaucoup de gymnastique pour organiser la présence d'étudiants sur le site. Un nombre d’étudiants qui a augmenté depuis l'année dernière...


Autant d'inconvénients auxquels il faut faire face. 120 étudiants entre la 1ère et 2e année dans des petites salles ou des mobiles homes mal aérés, dans une atmosphère empoussiérée.
Il n'y a pas encore de date fixée pour un démagement au campus de Troubiran où, à terme, l'IFSI sera implanté.