guyane
info locale

Le Grand conseil coutumier tient sa 7e assemblée plénière à Apatou

société Ouest guyanais
Grand conseil coutumier à Apatou
©MMP
Depuis le 7 octobre, le Grand conseil coutumier des peuples bushiningué et amérindiens tient son assemblée plénière à Apatou. Ils sont une vingtaine de chefs à avoir répondu à cette 7ème édition qui va durer jusqu'au 9 octobre.
Durant cette assemblée plénière outre les chefs coutumiers bushinengués et amérindiens, plusieurs services de l’état étaient représentés tels que la DEAL ou la cellule EMOPI en charge de la lutte contre l’orpaillage illégal.
Trois grands thèmes principaux ont été abordés lors de la première journée : l’orpaillage illégal, l’aménagement des sauts du Maroni et la délimitation de la frontière franco-surinamaise.
Les débats autour des auditions ont été animés et selon le président du Grand conseil coutumier, Sylvio Van Der Pijl. Les services de l'état et les porteurs de projets seront écoutés avec attention durant les trois jours de cette assemblée plénière afin de rendre des avis qui soient au plus près des préoccupations des populations
Sylvio Van der Pilj, président du Grand conseil coutumier


L'orpaillage illégal, une préoccupation de tous les instants

Parmi les thèmes prégnants qui touchent le quotidien des populations et qui ont été abordés :  l'aménagement des sauts du Maroni, la délimitation de la frontière franco-surinamaise mais également l'orpaillage illégal. C'était la 1ère fois que le grand conseil coutumier auditionnait la cellule de lutte contre ce fléau. Les membres du conseil coutumier ont fait plusieurs observations à la sortie de cette rencontre en particulier sur la règlementation en matière d'intervention des gendarmes. Ils plaident pour qu'elle soit plus radicale et plus en adéquation face aux lois des pays frontaliers. Christophe Pierre, vice président du CGC :

 



 
Publicité