Pollution : élimination d'un écoulement d'hydrocarbures qui se déversait en toute illégalité au niveau du Pont du Larivot

environnement
Hydrocarbure
©DR
Il aura fallu 24h pour mettre fin à l’écoulement d’hydrocarbures constaté vendredi au niveau du Pont du Larivot. Un barrage absorbant a été installé pour le stopper. La nappe mesurait 25 mètres.
 
Il aura fallu 24h pour mettre fin à l’écoulement d’hydrocarbures constaté vendredi au niveau du Pont du Larivot. Un barrage absorbant a été installé pour le stopper. La nappe mesurait 25 mètres.


Une nappe de 25 mètres

C’est dans une crique au niveau du Pont du Larivot à Matoury, juste avant la scierie, que se déversaient les hydrocarbures. Une nappe de 25 mètres, provenant d’un contenant d’un mètre cube et demi. L’alerte a été donnée le vendredi 11 décembre à 19h45, suite à un signalement d’écoulement. « Le Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), la Gendarmerie Nationale, la Police Municipale, la Direction Générale des Territoires et de la Mer (DGTM) dont le responsable POLMAR (agent ressource en cas de pollution Polmar), ainsi que le maire de Matoury se sont rendus sur site, afin de planifier la conduite des opérations ».
 

Une enquête 

Le risque de dispersion de la nappe d’hydrocarbure a été écarté en raison de la végétation présente. Ce samedi, les équipes de la DGTM ont procédé à l’absorption de la nappe. Ils ont érigé un barrage absorbant  « maintenu sur place pendant 24 h pour éliminer les derniers résidus ». Une enquête est en cours. Les auteurs de cette pollution sont recherchés. Selon les autorités, les risques pour la santé des populations sont écartés.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live