guyane
info locale

Session de formation autour de la chasse et l'utilisation d'un fusil

chasse
Session de formation autour de la chasse et l'utilisation d'un fusil
K. Sivatte
Mieux appréhender la réglementation en matière de chasse et maîtriser l’utilisation d’un fusil, voilà l’objectif de cette journée de formation proposée à une vingtaine de chasseurs. 
 
Mieux appréhender la réglementation en matière de chasse et maîtriser l’utilisation d’un fusil, voilà l’objectif de cette journée de formation proposée à une vingtaine de chasseurs. Une action qui s’est tenue à l’initiative de la Fédération des chasseurs de la Guyane (Fdc973), de l’association « Amazone Aourou » et de « Parcours de chasse ».
Session de formation autour de la chasse et l'utilisation d'un fusil
K.Sivatte
Une journée pour améliorer la pratique et mieux s’investir dans sa vie de chasseur. Pour cette séquence d’apprentissage et d’amélioration des connaissances, c’est sur le site de Nancibo et dans une ambiance à la fois conviviale et studieuse que les adhérents et sympathisants des trois structures ont travaillé pendant près de huit heures, samedi dernier.
Pour animer cette formation, les trois associations ont fait appel à un expert du domaine, Jean Dufond,  troisième au championnat de France de tir en 2017 et formateur de tir.  Autre intervenant, François Korysco de l’Oncfs, Office national de la chasse et de la faune sauvage, les deux techniciens ont partagé leurs connaissances et savoirs avec les stagiaires.
Session de formation autour de la chasse et l'utilisation d'un fusil
K.Siwatte
Parmi les thèmes abordés, mieux connaître la réglementation pour mieux la respecter ou encore, l’importance de s’imprégner et de s’approprier des règles de sécurité pour assurer la sienne et celle de son entourage,  en toute circonstance. Cette partie théorique a été un volet très riche pour les participants qui ont pu découvrir bien des éléments méconnus pour eux et moins bien maîtrisés.

Théorie et pratique pour le développement de la pratique

La seconde partie de cette journée de formation a été réservée à la pratique. Jean Dufond et Alain Bravo, le président de la Fdc 973, ont mis en place deux ateliers de tir, sur cibles fixes et mobiles. Devenir plus performant en améliorant les gestes mais aussi en insistant sur la répétition et la concentration, tel a été l’objectif de cette deuxième partie qui a motivé les troupes. Les conseils et recommandations des formateurs ont été mis en application dès cet exercice pratique et les résultats ont semblé probants dès la fin de journée.
Devant le succès de cette première journée de formation, les trois associations ont d’ores et déjà acté la programmation d’un prochain rendez-vous. Le thème est déjà défini puisqu’il s’agira d’évoquer les problèmes de santé autour des risques tels que la traumatologie, les plaies par armes ou encore les agressions par la faune (piqûres, morsures etc.) et les expositions aux maladies infectieuses, anthropozoonoses. Autre volet de cette prochaine journée, les secours avec les appels d’urgence, l’équipement de sécurité et les trousses de secours.
La Fédération des chasseurs de Guyane fort de la convention Ars/ Oncfs 2018 entend multiplier les actions de formation auprès de ses adhérents et sympathisants, en lien avec les associations amies avec lesquelles elle coopère. Un programme d’activités pour 2019 est établi pendant que les responsables associatifs planchent déjà sur un plan pluriannuel. En fil rouge des réflexions, représenter les intérêts des chasseurs sur le territoire mais aussi aider tous ses adhérents et coordonner leurs efforts en vue d’améliorer la chasse dans l’intérêt général. Le projet est clair, le temps aidera sans doute les membres des associations de chasseurs à le rendre opérationnel.

 
Publicité