guyane
info locale

Trop Violans réclame un scanner pour l'aéroport Félix Eboué afin de stopper le phénomène des mules

santé
L'association Trop Violans devant la CTG le 4 mars 2019
Au centre le président Olivier Goudet et la porte parole Yvane Goua TV
L’association Trop Violans ne veut pas de l’échographe en cours d’installation à l’aéroport Félix Eboué. Les membres demandent aux autorités d’installer un scanner corporel pour mieux lutter contre le passage permanent de mules qui s’envolent pour l’hexagone.
L’association trop Violans est vent debout contre l’installation de l’échographe à l’aéroport Félix Eboué pour mieux lutter contre les passages de mules. Ses membres souhaitent voir à la place « un scanner corporel ».
Ce sujet a fait l’objet d’échanges houleux la semaine dernière lors de la visite de la ministre de la santé Agnès Buzyn. Un écographe qui n'est toujours pas en service car il n'est pas possible d'avoir un médecin régulièrement.
Trop Violans était hier matin devant l’hôtel de la Collectivité territoriale de Guyane pour montrer son opposition à la mise en service de l’échographe.
Il faut stopper l’hémorragie martèlent les membres de Trop Violans car le phénomène s’amplifie d’année en année.

Le reportage de Guyane la 1ère
Publicité