Un immeuble squatté prend feu à Cayenne

incendies
Pompier en intervention dans un immeuble à Paris
Pompier en intervention dans un immeuble à Paris ©OC
Le pire a été évité ce matin quartier village chinois à Cayenne. Un incendie s’est déclaré dans un immeuble de la rue Ernest Prévot squatté depuis de nombreuses années. La progression des secours a été périlleuse mais l'incendie a été maitrisé et une trentaine de personnes ont été mises à l’abri.

Grosse frayeur ce matin à Cayenne dans le quartier populaire de la Crique où un immeuble squatté a pris feu. 

De nombreux moyens déployés  

Les sapeurs-pompiers de Cayenne, Rémire-Montjoly et Matoury étaient sur site, pour une opération qui s’est étalée sur toute la matinée. Le feu s’est déclaré au rez de chaussée, ce serait un cyclomoteur qui aurait pris feu. Un départ d’incendie qui s’est vite propagé dans les colonnes montantes électriques. Les 4 étages de l’immeuble ont rapidement été envahis par la fumée. A l’intérieur les secouristes ont du faire face à des branchements de fortune, des salles communes en mauvais état et remplies de matériel.
La progression des secours a été lente et difficile, d’autant qu’il n’y avait pas de lumière. Les hommes du feu s’orientaient à l’aide d’une ligne guide.  

Des portes en fer difficilement franchissables  

Dans certains appartements de fortune, des portes en fer barricadaient les entrées. Celles-ci ont fortement perturbé les interventions de secours. Ces grilles ont été très difficiles à forcer, les pompiers voulaient s'assurer qu'il n'y avait pas d’autres personnes coincées. Des habitants qui au pic de l’incendie paniquaient tellement qu’ils s’étaient tous rassemblés au dernier étage pour avoir accès à l’air pur. Quelques-uns d’entre eux avaient suspendu des draps noués dans le vide prêts à sauter afin d’être sauvés.  

Bilan de l’opération : une trentaine de personnes ont été mises à l’abri et deux ont été prises en charge médicalisées et transportées au Centre hospitalier de Cayenne.  

Actuellement le Centre d’action social de la ville de Cayenne procédait au recensement des personnes dans le besoin. Le secours catholique était aussi sur site pour notamment distribuer de l’eau.