publicité

La suite des élections se joue au tribunal

Les candidats contestataires avaient jusqu’à vendredi soir pour déposer leurs recours au tribunal administratif de Fort-de-France, après le 1er tour des municipales. Une dizaine de recours ont été enregistrés contre l'élection de certains maires.

© Martinique 1ère
© Martinique 1ère
  • Par Jean-Claude SAMYDE
  • Publié le
Le recours d’Henry Lecurieux-Lafayette qui conteste la conformité de l’affiche de son concurrent Lucien Salibert élu dimanche dernier au Morne-Vert. A Rivière-Pilote, Raymond Théodose (en ballotage) demande l’invalidation de l’arrêté préfectoral concernant la liste du sortant car sur celle-ci figure un cadre dirigeant en poste au sein d’une collectivité territoriale. Même démarche de Nicaise Monrose à Sainte-Luce à l’encontre de la liste de Jean-Philippe Nilor.

Au Marin, José Mirande réclame lui aussi l’annulation de l’élection du maire sortant réélu avec 55% des suffrages. A Grand-Rivière, un opposant du maire réélu, demande l’annulation du scrutin, car il estime que la liste électorale n’est pas sincère. Aux Trois-Ilets, Adrien Altius dénonce une propagande illicite du maire réélu. A Sainte-Marie, Dorothé Bonialy attaque le maire pour irrégularités et affichages sauvages. A Fort de France, Francis Carole déclare que des "listes bis" d'électeurs détenus par des représentants du PPM, dans les bureaux de vote, ont été saisies par la commission de contrôle des opérations de vote de la préfecture, révélant des procédés totalement interdits par le code électoral, explique-t-il.
 
Autre plainte, celle de Richard Barthéléry, à Trinité, pour l’affiche du vainqueur Frédéric Buval. Au Diamant, le maire réélu Gilbert Eustachea saisi la juridiction pour réclamer une modification de la répartition des sièges entre sa liste et celle de son opposante, Yvette Galot. Quant à Eliane Cesto  et Raphaël Martine à Saint-Pierre, ils déposent un recours pour fraudes lors du décompte des bulletins, et dénoncent la régularité de la réélection de Raphaël Martine. La gendarmerie a déjà procédé à des interrogatoires, et des perquisitions ont eu lieu à la mairie mardi dernier.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play