L'assassinat de Clarissa ravive la douleur du père d'un djihadiste martiniquais

témoignage
Texte djihadiste
Le dernier sms du jeune djihadiste martiniquais à sa mère en 2014 ©Martinique 1ère
Clarissa Jean-Philippe qui sera enterré lundi à Sainte-Marie, est l'une des 17 victimes des terroristes djihadistes à Paris la semaine dernière. Ce jeudi dans Décryptage témoignage du père d’un jeune martiniquais mort en Irak en mai 2014 au nom du djihad.
Le corps de Clarissa Jean-Philippe devrait être rapatrié ce vendredi en Martinique et ses obsèques auront lieu lundi prochain à Sainte-Marie. La jeune policière municipale de 26 ans, fait partie des 17 victimes tombées sous les balles de terroristes djihadistes à Paris la semaine dernière. 

 "Ils ont de l'argent, ils sont très puissants et sont capables de faire partir un jeune de son île"


Ce jeudi, à 7H15 dans Décryptage, témoignage exceptionnel du père d’un jeune martiniquais qui s’est fait explosé en Irak en mai 2014, après avoir séjourné en Syrie, où il était parti faire la guerre sainte.

"C'est dire la force de persuasion de ces gens sur ces sites là (les sites internet des groupes djihadistes, ndlr). Ils ont de l'argent, ils sont très puissants et sont capables de faire partir un jeune de son île", témoigne dépité, le père de famille.

Écoutez cet extrait, dans lequel Jean-Luc, le père du jeune djihadiste décédé, se souvient de ce 23 mai 2014, lorsqu’il a reçu un coup de téléphone des renseignements généraux français, lui annonçant les circonstances de la mort de son jeune fils, qui, quelques mois auparavant avait été recruté via Internet !  

Djihad (père)

Écoutez l'intégralité de l'entretien : http://martinique.la1ere.fr/emissions-radio/decryptage
 
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live