publicité

Le département Martinique a 69 ans...c'est son dernier anniversaire

La loi de départementalisation a été promulguée le 19 mars 1946, sur proposition d’Aimé Césaire,  jeune député de la Martinique. 69 ans après, le département Martinique va disparaître pour laisser la place à une collectivité territoriale en janvier 2016.

Aimé Césaire, député de Martinique en 1946 rapporteur de la loi de départementalisation (19 mars 1946) © Assemblée Nationale et Martinique 1ère
© Assemblée Nationale et Martinique 1ère Aimé Césaire, député de Martinique en 1946 rapporteur de la loi de départementalisation (19 mars 1946)
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le
La loi de départementalisation, a été promulguée le 19 mars 1946, sur proposition d’Aimé Césaire,  jeune député de la Martinique, "Que ces colonies soient toujours françaises, au lieu d'être seulement américaines, qu'elles soient libres sans être indépendantes, que leurs députés, appelés dans cette enceinte, y soient confondus avec ceux du peuple entier ". Le député martiniquais insiste : "Les colonies seront soumises aux mêmes formes d'administration que la France. Il ne peut y avoir qu'une bonne manière d'administrer, et si nous l'avons trouvée pour des contrées européennes, pourquoi celles d'Amérique en seraient-elles déshéritées" ?

Loi votée à l'unanimité

Les quatre vieilles colonies de la France : la Guadeloupe, la Guyane, la Réunion et la Martinique deviennent des départements français. La loi, adoptée à l’unanimité, permet l’achèvement symbolique et effectif de l’intégration des anciennes colonies à la France. Ces territoires sont alors séparés de l’Empire colonial : ils sont désormais administrés par des préfets dépendant du ministère de l’Intérieur.

Départementalisation mais pas d'aliénation 

Ce changement de statut correspond à une demande forte du corps social, souhaitant accéder à la promotion sociale et économique. Conscient du rôle de la départementalisation comme réparation des dégâts de la colonisation, Aimé Césaire est tout aussi conscient du danger d’aliénation culturelle qui menace les martiniquais. La préservation et le développement de la culture martiniquaise seront dès lors ses priorités.

Un département vieux de 69 ans

Le département Martinique a 69 ans mais est voué à la disparition avec la création en janvier 2016 de la CMT (Collectivité Territoriale de Martinique) qui reprend les compétences du conseil régional et du conseil général. "L’une des réformes les plus importantes de ces dernières années", soutiennent les spécialistes. 


Question à Josette Manin, présidente du conseil général de Martinique depuis le 31 mars 2011.

Martinique 1ère 
Madame la présidente, quel commentaire vous inspire le 69e anniversaire de la loi de départementalisation, dans un contexte où le département va disparaître au profit d'une nouvelle collectivité ?

Josette Manin
"A 9 mois de la création de la Collectivité territoriale de Martinique, ce 19 mars 2015 nous ramène 69 ans en arrière et doit nous rappeler que des parlementaires Antillais, guyanais et reunionnais se sont fait entendre pour que soit votée la loi du 19 mars 1946 en faveur de la départementalisation, érigeant en départements français la Martinique, la Guadeloupe, la Guyane et la Réunion et assimilant ces quatre anciennes colonies aux départements français. Je veux donc rendre hommage a tous ces hommes de combat (BISSOL. CÉSAIRE et les autres) qui ont écrit cette importante page de l'histoire de la Martinique, mais aussi ceux qui ont présidé l'Institution Conseil Général pendant ces 69 ans.

En décembre 2015, la Martinique, par le choix de sa population lors d'une consultation du 24 janvier 2010 a répondu "oui" à 68,30 % à la création d'une collectivité unique exerçant les compétences dévolues au département et à la Région. Un nouveau tournant de l'histoire de notre pays qui devra fortement mobiliser le peuple martiniquais dans le choix  d'hommes et de femmes en capacité de donner un nouveau souffle à ce territoire, dans un contexte économique et social national et international des plus pessimiste".

Sur le même thème

publicité
L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play