publicité

Le corps retrouvé au Lamentin est celui de François Kichenassamy

Cinq mois après sa disparition François Kichenassamy, 71 ans, a été retrouvé mort dans la mangrove au Lamentin. Samedi (6 juin) un corps avait été découvert par un pêcheur. L'autopsie pratiquée jeudi après-midi (11 juin) a confirmé l'identité de la dépouille selon le procureur de la République.

© Martinique1ere
© Martinique1ere
  • Julie Straboni et Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
Quatre mois que la famille de François Kichenassamy ne s'était plus manifestée. Le 15 janvier 2015 l'écrivain s'était évaporé dans la nature, alors qu'il devait dédicacer son nouveau roman, La saga des majors, deux jours plus tard dans un restaurant de Case pilote. Ses proches espéraient alors le retrouver... mais son absence à ce rendez-vous d'importance n'avait fait que grandir leur inquiétude. C'est d'ailleurs le moment qu'ils avaient choisi pour alerter la gendarmerie. S'en suivront des battues à Schoelcher et au Lamentin pour tenter de trouver la trace de l'enseignant à la retraite.

François Kichenassamy s'est donné la mort

Le 26 janvier, sa voiture était retrouvée sur le parking d'un centre commercial à Acajou au Lamentin. Quelques jours plus tard, on apprenait que deux courriers rédigés par le septuagénaire avait été découverts : l'un à son domicile, l'autre dans son véhicule. La question de sa disparition volontaire avait un moment été abordée.

L'autopsie pratiquée le jeudi 11 juin dernier, écarte la thèse criminelle. Ce vendredi matin (26 juin), Éric Corbeau, procureur de la République confirme qu'il s'agit bien de l'écrivain, "qui s'est donné la mort par pendaison", précise-t-il. François Kichenassamy, père de plusieurs enfants, s'était remarié le 31 décembre 2014 au Prêcheur sans avertir ses proches. Cela aurait déclenché une vive polémique, selon les confidences de l'une de ses soeurs.
 





Maître Dominique Monotuka, avocat de la famille, a pris contact avec notre rédaction pour contester une partie de nos informations. "Je vous informe que l’enquête judiciaire qui est toujours en cours, n’a pas à ce jour déterminé l’identité du corps retrouvé", écrit-il."Je vous informe que mes clients vivent l’angoisse que vit tout enfant qui aime son père, dont il espère le retour tous les jours depuis sa disparition. Comprenez donc ainsi, que la famille de Monsieur François Kichenassamy s’inquiète et s’enquiert en permanence de l’évolution de l’enquête judiciaire", ajoute Maître Monotuka.

En attendant les résultats des analyses complémentaires confiées à des laboratoires spécialisées en France, nous maintenons nos informations.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play