20e édition de l'opération Pays Propre : les bénévoles ramassent toujours autant de déchets en Martinique

environnement
Opération Pays Propre François
Les participants à la 20e édition de l'opération Pays Propre. ©DR
Lancée vendredi 15 octobre, avec les scolaires, la 20e édition de l'opération Pays Propre se poursuit durant ce week-end. Jeunes et adultes nettoient de nombreux sites afin de sensibiliser à la protection de l'environnement. Une opération à l’initiative de l’association Entreprises Environnement.

Au Lorrain, à Trinité ou encore au Vauclin, plusieurs élèves se sont rendus sur les plages de l’île afin de participer au lancement de la 20e édition de l’opération Pays Propre, vendredi 15 octobre 2021. 

Équipés de gants et de grands sacs poubelles, les 51 élèves de 6e du collège François Auguste Perrinon ont ramassé près de 300 kg de déchets, sur la plage du Bac à Trinité.

 

Ça s'est bien passé. Il y avait beaucoup de déchets sur la plage. 

Mylee Joseph-Henri, élève de 6ème

 

Elèves du collège Perrinon
Les élèves du collège François-Auguste Perrinon à Trinité dans le cadre de l'opération Pays Propre. ©DR

Cette bonne action est également en lien direct avec leur programme scolaire. 

Dans le cadre du programme de SVT de 6è, nous étudions l'environnement et notamment l'action de l'homme. Nous avons parlé de la pollution. Les élèves ont fait des travaux en classe à partir d'une vidéo sur le 7e continent et donc la pollution du plastic dans les océans.

 

Nous avons réfléchi à des solutions et nous avons pris la décision de faire cette action et d'aller ramasser les déchets sur une plage. 

 

Les élèves étaient enthousiastes, ils ont été volontaires et ont mis toute leur énergie dans le ramassage. Je pense qu'ils sont très contents également d'avoir pu faire cette action tous ensemble.

 

Et nous avons été efficaces puisque nous avons ramassé 298 kilos de déchets.

Naomie Marquise, professeur de SVT au collège François Auguste Perrinon 

 

Sur la plage de Chateau Paille au Vauclin, une vingtaine d'élèves de 5e du collège Belle-Etoile de Saint-Joseph a ramassé 208 kilos de détritus.

On a ramassé des cordes, des chaises, des emballages en plastic. Il y avait aussi des palettes et des pneus.

Jeune participant

 

Opération Pays Propre Vauclin
Les élèves du collège Belle-Etoile de Saint-Joseph. ©D. Adenet-Louvet

 

Nous avons au collège, deux classes développement durable. Chaque année j'essaye d'en inscrire une pour participer à l'opération Pays Propre.

Cela permet de sensibiliser les élèves à la protection de notre environnement.

Jocelyne Sébastien, professeur collège Belle-Etoile de Saint-Joseph

 

Des bénévoles et des entreprises samedi et dimanche


Après les scolaires, ce sont les adultes qui ont pris le relais. Un groupe s'est attaqué aux multiples décharges sauvages au quartier Farel au François. Carcasse de voiture, vieux réfrigérateurs et électroménagers, les participants ont été aidés par un engin prêté par la ville. 

Décharge sauvage au François
Un engin aide à déblayer les déchets. ©P-Y Honoré

Ce sont plusieurs décharges sauvages tout au long de la route. On voit plusieurs types de déchets ménagers, vieux frigo, vieille carcasse de voiture.

 

En 2021, on doit toujours déplorer ça alors qu'on sait qu'on a plusieurs décharges, notamment au François où une est à disposition. On ne comprend pas ce genre de comportement.

Aurélie Edmond

 

Opération Pays Propre François
Personnes en train de ramasser des déchets au François. ©P-Y Honoré

Une action qui en est à sa 20e édition. Année après année, elle souhaite rappeler l’importance de préserver l'environnement alors même que des amas de détritus ne cessent de s’amonceler malgré les campagnes de prévention. 

Il faut quand même continuer à sensibiliser la population pour que tous ces déchets se retrouvent en déchèterie. La déchèterie est gratuite et tout le monde peut trouver un créneau pour aller déposer et rencontrer les personnes qui y travaillent. Ils font en sorte que ces déchets suivent la bonne filière.

 

Il ne faut pas oublier qu'il y a des déchets dont on peut se servir à nouveau pour faire autre chose. Il y a des recycleries en Martinique.

 

Et surtout il y a des déchets qu'il ne faut surtout pas laissés dans la nature parce qu'ils sont très polluants. C'est le cas de la batterie. Il y a des fluides à l'intérieur et ça pollue. Ce qui va polluer la mer va nous polluer quand on va manger. On fait des actions pour éviter de recevoir des pollutions alors que là on peut la maîtriser. Il suffit juste de rapporter sa batterie. 

Nathalie Renaud, membre de l’association Entreprises Environnement

 

Le temps de ce week-end, plusieurs sites (une vingtaine) sont nettoyés. Tous les déchets collectés sont pesés, triés et acheminés vers les différents sites dédiés pour leur valorisation.