Alain Juppé en campagne en Martinique pour la primaire de la droite

politique
Alain Juppé
Alain Juppé, ancien premier ministre et maire de Bordeaux ©D.R.
Candidat à la primaire de la droite et du centre, l'ancien Premier ministre Alain Juppé (Les Républicains) sera en visite durant 3 jours en Martinique (du 4 au 6 avril). Le maire de Bordeaux vient avant tout pour "écouter les Martiniquais" selon son comité de soutien local.
À 9 mois de la primaire de la droite et du centre pour l'élection présidentielle de 2017, le défilé des candidats, ils sont 10 pour l'instant, sous nos latitudes devrait s'accélérer. Après Bruno Lemaire en novembre dernier, c'est Alain Juppé qui vient sonder la droite locale.

L'ancien premier ministre de Jacques Chirac (1995-1997) sera présent en Martinique du 4 au 6 avril. Il s'agit de l'une des étapes de sa tournée dans la région puisque aujourd'hui (3 avril) il est en campagne en Guyane.

"Il vient écouter les Martiniquais"


Quid de ses propositions pour l'Outre-mer ? "On est là dans une phase de co-construction du programme. Il vient écouter les Martiniquais. Il ira à la rencontre des chefs d'entreprises", indique Marc Séfil, animateur du comité AJ Pour la France, le comité martiniquais de soutien au candidat Juppé.

À l'agenda du maire de Bordeaux, il est inscrit une rencontre avec André Lesueur, maire de Rivière-Salée (FMP), plutôt en froid avec Les Républicains de Martinique depuis le deuxième tour de la campagne des élections territoriales de décembre 2015. "Ce n'est pas étonnant qu'ils se rencontrent. Ce sont de vieux amis politiques", commente Marc Séfil.

En revanche, aucune rencontre précise n'est mentionnée avec les élus de droite qui siègent à la Collectivité Territoriale de Martinique. "Il rencontrera tout le monde, Yan Monplaisir et les autres. Un déjeuner est prévu mardi au Saint-Esprit avec les élus", rassure Marc Séfil. Un entretien avec Alfred Marie-Jeanne, président du Conseil exécutif de la CTM est aussi programmé.

Une centaine de soutien


"Nous sommes une centaine pour l'instant au sein du comité mais le chiffre devrait augmenter après le meeting de mercredi" (6 avril) estime Marc Séfil. La primaire de la droite et du centre est prévue pour le mois de novembre prochain. Les membres importants de la droite locale devraient prendre position dans les mois à venir.

L'animateur du comité de soutien local se veut rassurant : "Ce sera une petite compétition pendant 9 mois mais on ne va pas non plus se déchirer..."