Comment est morte l'enseignante Francette Pierre-Émile et pourquoi ?

justice
Philippe Ponsar et Francette Pierre-Émile
Philippe Ponsar (suspect actuellement en prison) et Francette Pierre-Émile (l'enseignante avait été retrouvée morte le 19 décembre 2014 dans un ravin de la route de la Trace à Fort-de-France). ©Martinique 1ère
Deux ans après la mort de l'enseignante Francette Pierre-Émile, le juge d'instruction cherche à comprendre la chronologie des faits. Une nouvelle reconstitution est prévue ce jeudi après-midi (8 décembre), en présence de Philippe Ponsar, le seul suspect mis en examen pour meurtre dans cette affaire.
Le 2 décembre 2014, Francette Pierre-Émile, 59 ans, professeur au couvent de Cluny à Fort-de-France, disparaît alors qu’elle devait assurer ses cours dans l’après-midi. L'enquête démontre qu'elle a rencontré sur sa route, Philippe Ponsar, son ex beau-fils. Un homme qu'elle n'apprécie pas en raison de relations tumultueuses avec sa fille, qui ont conduit à la rupture du couple.

L'enseignante disparaît puis son corps est retrouvé dans un ravin

Malgré ce contexte, il semblerait que Francette Pierre-Émile ait répondu à une invitation de Philippe Ponsar, chez ce dernier, route de Didier à Fort-de-France. Le suspect expliquait qu'une dispute avait éclaté entre lui et Francette Pierre-Émile. Elle aurait par la suite chuté. C'est après cette rencontre que l'enseignante a disparu.

Débutent de nombreuses investigations diligentées par le parquet de Fort de France. Quelques jours plus tard, le 19 Décembre 2014 Philippe Ponsar, accepte après un changement d’avocat et une nouvelle présentation devant le juge d’instruction de conduire les enquêteurs vers le lieu où se trouve le corps de la victime. Il avoue alors avoir jeté l’enseignante dans un ravin sur la route de la trace en direction du Morne-Rouge.

Les résultats de l’autopsie n’ont pas permis de déterminer les circonstances précises de la mort. Depuis, plusieurs zones d’ombre émaillent ce dossier qui passionne la Martinique.

Comprendre la chronologie des faits

Une nouvelle reconstitution est organisée ce jeudi après-midi (8 décembre) entre le domicile de Philippe Ponsar, route de Didier et la route de Balata où le corps de la victime a été retrouvé. Une procédure placée sous l’autorité du juge d’instruction, en présence des avocats. Cette reconstitution devrait permettre de mieux comprendre la chronologie des faits. Phlippe Ponsar, principal suspect dans cette affaire, est déjà mis en examen pour meurtre précédé ou accompagné d’un autre crime.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live