De nouvelles attestations pour les déplacements aériens et maritimes vers la Martinique à partir du 2 février 2021

coronavirus
Attestation Motif Impérieux
©Pixabay

A partir du 2 février 2021, les déplacements maritimes et aériens vers la Martinique devront être justifiés par des motifs impérieux. Les voyages entre la Guadeloupe et la Martinique (dans les deux sens) ne sont pas concernés.

Après l'annonce faite par Sébastien Lecornu, ministre des Outre-mer ce matin (jeudi 28 janvier 2021), le préfet de Martinique apporte des précisions pour les déplacements maritimes et aériens des voyageurs à destination des territoires ultramarins en provenance de la France hexagonale.

Des motifs impérieux seront mis en place pour se rendre en Martinique à compter du mardi 2 février 2021.

Cette disposition s’applique pour les voyageurs de toutes les provenances, notamment l’hexagone et la Guyane, à l’exception de la Guadeloupe. il s’agit d’éviter l’introduction du « variant anglais » par un voyageur qui serait porteur du virus mais n’aurait pas été testé positivement avant le départ

Stanislas Cazelles. Préfet de Martinique.

 

Isolement de rigueur

 

Les mesures d'isolement des voyageurs en Martinique sont évidemment maintenues.

- voyageur s’étant contaminé entre son test et son arrivée sur le territoire
- voyageur en incubation lors du test

Les voyageurs seront soumis à un isolement de même nature que les « cas contacts » :

- rester au domicile pendant 7 jours
- réduire les sorties au strict minimum : courses alimentaires, rendez-vous médical
- réalisation d’un test 7 jours après l’arrivée sur le territoire

En outre, compte tenu de la situation sanitaire en Guyane, les flux aériens avec la Guyane seront restreints.

 

Déplacements aériens 

 

Attestation à compléter avant tout voyage à destination de la Martinique :

1/ Pour les passagers souhaitant se rendre en Martinique depuis l'hexagone :

Les voyageurs de 11 ans et plus doivent justifier d'un test PCR réalisé moins de 72 heures avant le vol ne concluant pas à une contamination par la Covid-19.

Ce résultat négatif est un gage de sécurité : il est obligatoire et sera demandé à l’embarquement par la compagnie aérienne.

Le passager doit également présenter une attestation sur l’honneur qu’il ne présente pas de symptômes et qu’il n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol (à rédiger sur une feuille libre si le document n'est pas transmis par la compagnie aérienne). 

Le passager s'engage également à réaliser un isolement de 7 jours dès son arrivée et à faire un second test PCR à l'issue de son isolement.

La compagnie aérienne refuse l’embarquement au passager à destination d’un territoire ultramarin qui ne présenterait pas l’un ou l’autre de ces documents. 

Attestation de déplacement pour motifs impérieux en Martinique

De l’hexagone depuis la Martinique 

 

Le passager doit présenter une attestation sur l’honneur qu’il ne présente pas de symptômes et qu’il n’a pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant le vol (à rédiger sur une feuille libre si le document n'est pas transmis par la compagnie aérienne).

Un résultat PCR négatif daté de moins de 72 heures avant le vol n'est pas demandé lors de l'embarquement.

Compte tenu du couvre-feu en France hexagonale, il est également demandé d'avoir une attestation de déplacement si le vol est prévu pendant les horaires du couvre-feu .

Stanislas Cazelles. Préfet de Martinique.

 

En provenance et à destination de la Guyane et de Saint-Martin/Saint-Barthélémy 

 

Compte tenu de la situation sanitaire, les déplacements sont interdits entre ces destinations sauf s'ils sont fondés sur un motif impérieux d’ordre personnel ou familial, un motif de santé relevant de l'urgence ou un motif professionnel ne pouvant être différé.

De plus, un test PCR négatif réalisé dans les 72h00 avant l’embarquement est nécessaire ainsi qu'une attestation sur l'honneur d'absence de symptômes liés à la Covid-19.

Les passagers en provenance de la Guyane devront respecter un isolement de 7 jours et réaliser un second test à J+7.

Motif professionnel impérieux

 

Une attestation de déplacement professionnel vers la Martinique, remplie et validée par l'employeur et le voyageur, ainsi que les documents justifiant ce déplacement doivent être envoyés à la préfecture de Martinique à l'adresse mail : pref-covid19@martinique.pref.gouv.fr.

Attestation de déplacement professionnels pour motifs impérieux en Martinique

 

Les déplacements maritimes

 

Les navires à passagers en provenance des ports de la Guadeloupe, de la Dominique ou de Sainte-Lucie, sont autorisés à débarquer des passagers en Martinique au port du Marin ou au port de Fort-de-France.

Le débarquement de passagers par des navires à passagers en provenance d’autres territoires est soumis à autorisation préfectorale.

==> Les transporteurs maritimes transmettent à la direction de la mer leur programme hebdomadaire d’escales en Martinique au moins cinq jours avant la date de la première escale.

==> Seuls les ressortissants français, de l’Union Européenne, ou de l’espace Schengen ainsi que les personnes disposant d’un titre de séjour régulier en France, peuvent débarquer sur le territoire.

==> Les passagers de 11 ans et plus en provenance de la Dominique ou de Sainte-Lucie présentent à l’entreprise de transport maritime, lors de leur embarquement, le résultat négatif d’un test ou d’un examen biologique de dépistage virologique de moins de 72 heures ainsi qu’une déclaration sur l’honneur attestant qu’ils ne présentent pas de symptômes d’infection à la covid-19 et qu’ils n’ont pas connaissance d’avoir été en contact avec un cas confirmé de covid-19 dans les quatorze jours précédant leur trajet. Ils devront également s'engager à respecter un isolement de 7 jours et réaliser un second test J+7.

Le transporteur maritime refuse l’embarquement à toute personne ne respectant pas ces conditions.

==> Toute personne de 11 ans et plus qui accède ou demeure à bord d’un navire à passagers porte un masque de protection. Cette obligation s’applique dans les zones accessibles au public des gares maritimes et des espaces d’attente

Les transporteurs maritimes de passagers se conforment aux prescriptions précisées à l’article 9 du décret n°2020-1262 du 16 octobre, en matière d’hygiène et de distanciation.

Conditions d’entrée en Martinique des navires de plaisance

 

Les navires de plaisance en provenance d’un port ou d’un mouillage situé en Martinique, en Guadeloupe ou à Saint-Barthélémy et n’ayant pas fait escale dans un pays tiers depuis leur départ sont autorisés à faire escale ou mouiller dans les eaux territoriales françaises bordant la Martinique.

Les navires de plaisance en provenance d’autres territoires adressent au CROSS Antilles-Guyane au moins 24 heures avant l’horaire projeté d’entrée sur le territoire de la Martinique la déclaration ci dessous :

Cette déclaration est accompagnée du résultat d’un test PCR pour chacune des personnes à bord de 11 ans ou plus, réalisé moins de 72 heures avant leur entrée sur le territoire de la Martinique, et ne concluant pas une contamination par la covid-19.

Les navires ayant à leur bord des passagers qui ne peuvent présenter le résultat du test dans les conditions susvisées prennent contact avec le poste de contrôle sanitaire situé sur le port du Marin (+596 596 748 383 ou contact@marina-martinique.fr ) en vue de la réalisation d’un tel examen pour l’ensemble de l’équipage.

==> Le regroupement de plus de trois navires de plaisance au mouillage est interdit. Une distance séparative minimale de 50 mètres entre chaque groupe de navires doit être respectée.

A bord des navires de plaisance à utilisation commerciale ou de formation, le nombre de passagers est limité à 10.