Des commerces de Martinique proposent des solutions d'achat à distance pendant le confinement

commerce
Shopping / achat en ligne
Les achats en ligne se multiplient. ©Pixabay
Leurs magasins sont considérés comme "non-essentiels" et ont dû fermer. Pourtant plusieurs dizaines de commerçants de Martinique ont décidé de se lancer dans des formules d'achat en ligne avec livraison ou récupération avec respect des gestes barrières appelées "click and collect". 
Le rideau est levé, le magasin semble ouvert. Pourtant quand un client accompagné de son jeune fils arrive à l'entrée, ils sont bloqués par l'agent de sécurité. En effet aucun client ne peut rentrer dans le magasin de jouet, considéré comme "non-essentiel" dans la liste dressée par le Premier ministre, dans la lutte contre le coronavirus.
Magasin de jouet
Le magasin semble ouvert mais les clients ne peuvent pas y entrer. ©PPF
Cependant, les acheteurs du jour pourront tout de même repartir avec leur bloc de pâte à modeler.
 

Si un client se présente de manière spontanée à l'entrée du magasin. On essaye quand même de répondre à sa demande. Surtout qu'en ce moment nous travaillons sur un support catalogue Noël/ fin d'année.

Donc si le client sait ce qu'il souhaite, nous avons une équipe qui a été mise en place pour répondre à la demande.

Youen Joseph, responsable de rayon de jouets.


À quelques semaines des fêtes de Noël, période cruciale pour les grandes enseignes spécialisées dans le jouet, la Grande Récrée, Joué Club et King Jouet ont toutes les trois décidé de rester ouvertes sans accueillir de client.
Ainsi, il est possible de faire ses achats à distance puis de les récupérer au volant de son véhicule.
 

On appréhendait que le Covid ait un impact considérable sur notre activité, mais on va dire qu'on a trouvé des outils pour y remédier, tout en sachant que lors du premier confinement, nous étions fermés. 

Nous avons mis en place une adresse e-mail sur laquelle les clients peuvent nous envoyer leur demande, puis en magasin nous adressons en retour un devis. Une fois que le devis est validé, nous préparons leurs commandes et ils peuvent passer récupérer en magasin comme pour le principe du drive.

On a énormément de demandes, ça veut dire que ça fonctionne. 

commande jouet en préparation
Commandes de jouets préparés par les salariés du magasin. ©PPF
Le magasin prévoit prochainement un système de "click and collect" à partir d'une plate-forme en ligne avec paiement sécurisé. 

Repenser le modèle et travailler autrement. Voilà ce à quoi s'attellent les commerçants de Martinique depuis l'annonce du reconfinement.
 

Innover pour exister


Téléphone portable à la main, la gérante montre les articles grâce à la caméra et distille en même temps des conseils. La boutique est fermée, elle est seule à l'intérieur puisque la cliente à l'autre bout du fil, est chez elle.
 

J'ai reçu 5 à 6 messages en privé sur les réseaux sociaux de femmes enceintes qui attendaient notre nouvelle collection de trousseau de naissance pour faire leurs achats de layettes. Du coup, on a vite organisé un système un peu nouveau pour nous, mais qui répond à une demande réelle.

Manuella René-Corail, gérante de boutique. 


Ainsi, la cliente peut choisir et payer ses achats à distance et soit se faire livrer à domicile ou venir récupérer son paquet à la porte de la boutique.
montage layettes bébé
Préparation de commandes de layettes pour bébé. ©MRC
 

Pour le moment, la livraison est sur le secteur centre, mais on est en train de s'organiser pour que ce soit sur toute la Martinique. 

Pour aujourd'hui, j'ai une récupération de paquet en boutique, puis je vais partir en livraison. J'ai quatre livraisons à faire, une sur Ducos, une sur Le Lamentin et deux sur Fort-de-France.


Cependant, pour la gérante qui a reçu une toute nouvelle collection lors de la semaine de l'annonce du reconfinement, cette nouvelle fermeture ne sera pas sans conséquence sur l'équilibre financier de la boutique. 
 

Au-delà d'être commerçant, sur ce rayon [NDLR la naissance], on a un devoir d'accompagnement envers nos clients.

Mais ces commandes ne pourront jamais remplacer le chiffre d'affaires d'une journée normale avec une boutique ouverte.

Le mal est fait, on aura un sérieux problème de trésorie à la fin de cette période et même très rapidement puisqu'on est en début de mois. On a nos charges de loyer, social qui continuent, le paiement de la marchandise auprès des fournisseurs.

Pour l'instant, on attend les décisions politiques pour les aides attribuées aux petites entreprises et commerçants, mais personne ne nous donnera le chiffre d'affaires qu'on aurait pu faire sur ces journées. 

 

Se regrouper pour faire face


Déjà en difficulté avec la désertion des centres-villes et les difficultés récurrentes de transport, la fermeture pour les commerçants du centre-ville de Fort-de-France est un coup dur de plus. Mais en partenariat avec la Chambre de Commerce et d'Industrie de la Martinique, l'association Fort-de-France Coeur de Martinique (FCM), travaille sur un projet lancé bien avant le confinement. Il s'agit de la fonction "click and collect" à partir de l'application "Foyalapp".
Visuel application Foyal App
©Capture Facebook Office de Tourisme Centre Martinique
L'application devrait à terme permettre de faire son shopping à distance dans les boutiques de la ville, puis récupérer ses achats dans un espace dédié de la CCIM (Chambre de Commerce et d'Industrie de Martinique).
 

C'est en cours, on a les accords de la chambre de commerce donc ça avance bien. On profite du confinement pour s'organiser, structurer ce qu'on avait déjà entamé.

Thierry d'Abadie de Lurbe, président de l'association Fort-de-France Coeur de Martinique (FCM)


Les achats avec des applications de visioconférence, les réservations en ligne ou encore le "click and collect", de nombreux magasins et boutiques ont sauté le pas du virtuel pour tenter de se maintenir. De nouvelles options et habitudes, qui changeront à jamais la façon de consommer des Martiniquais. 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live