martinique
info locale

Les distilleries martiniquaises doivent mettre leurs chaudières aux normes

agriculture
distillerie
La distillerie JM a anticipé les recommandations de l’Europe et changé de chaudière il y a un an. ©Martinique la 1ère
Les distilleries martiniquaises devront changer leurs chaudières pour se conformer aux normes européennes et rejeter moins de micro-particules dans l’air. L’Europe accorde un délai jusqu’en 2025, mais la France veut ce changement dès cette année.
Les distilleries fonctionnent environ quatre mois dans l’année et près de 8h par jour. Chaque usine dégage moins de 150 milligrammes par mètre cube de particules fines à travers leur chaudière. Une norme qui a changé depuis décembre 2018. En effet, l’Europe exige que les producteurs divisent par trois la quantité de poussière rejetée dans l’air. 
 

Un délais trop court


Mais le problème principal se situe au niveau des délais. Le gouvernement français souhaite que les chaudières soient mises aux normes dès cette année. 
Une difficulté pour les producteurs de rhum car l’investissement fort important demande l’arrêt des usines pendant plusieurs mois. Les responsables de distilleries tentent d'obtenir un délai supplémentaire auprès du gouvernement.

(Re)voir le reportage avec des images d'André Quion-Quion.
Publicité