Election présidentielle : la campagne officielle débute ce lundi 28 mars

élections
Elysée
Palais de l'Elysée à Paris. ©STEPHANE DE SAKUTIN / POOL / AFP
Les deux tours de l’élection à la magistrature suprême sont prévus les 10 et 24 avril 2022. Mais aux Antilles comme dans d’autres régions d’Outremer, le vote se déroulera la veille, à cause du décalage horaire. Quant à la campagne électorale officielle, elle débute dès ce lundi 28 mars partout en France, une pratique encadrée jusqu’à la veille du scrutin.

La campagne électorale officielle de la présidentielle débute habituellement le deuxième lundi précédant le premier tour de scrutin. Son déroulement est prévu par la loi organique du 6 novembre 1962, et par le décret du 8 mars 2001, également modifié par le décret du 21 avril 2006, ainsi que par les lois du 25 avril 2016 de modernisation des règles applicables aux élections et à l’élection présidentielle.

A l’issue du 1er tour, la campagne reprend ses droits le jour de la publication au Journal Officiel des noms des deux candidats finalistes, pour s’achever la veille du second tour, à zéro heure.  

Différence entre égalité et équité de traitement ?  

La loi précise que les candidats en compétition doivent recevoir "les mêmes conditions de traitement" de la part des pouvoirs publics, à savoir :

  • Un affichage minimum leur est assuré ;
  • L’envoi de leur profession de foi est pris en charge ;
  • Un temps d’antenne minimum leur est réservé à la radio et à la télévision.  

C’est la Commission nationale de contrôle de la campagne électorale qui veille au respect de cette égalité de traitement entre candidats.       

Dans l’audiovisuel, ce rôle est dévolu à l'Autorité de Régulation de la Communication Audiovisuelle et Numérique (remplaçante du Conseil Supérieur de l’Audiovisuel - CSA) laquelle, à ce titre, comptabilise les temps de parole et d’antenne des différents candidats.  

Le principe d’équité remplace celui d’égalité du temps de parole et d’antenne durant la période allant de la publication de la liste des candidats à la veille de la campagne officielle. Pendant la campagne officielle, l’égalité du temps de parole est maintenue.

service-public.fr

Panneau / élection
Des panneaux électoraux installés à Fort-de-France, au quartier Moutte pour l'affichage des 12 candidats en lice pour la présidentielle d'avril 2022. ©T.L

Obligations des instituts de sondages

Les sondages d’opinion sont soumis à certaines règles. "Les sondeurs doivent respecter des obligations méthodologiques et communiquer à la Commission des sondages, les informations relatives à la réalisation de l’enquête (quel échantillon ? quelles questions posées ?...)". Ces informations sont rendues publiques depuis 2016 et les médias qui diffusent le résultat, sont également tenus de respecter ces règles.

Enfin, depuis la loi du 19 février 2002, "aucun sondage électoral ne peut être publié la veille et le jour d’un scrutin", quel qu’il soit.