Fermeture momentanée de l'abattoir de Martinique : les bouchers poursuivent leur activité principale

commerce
Entrée abattoir
L'entrée de l'abattoir du Lamentin (lundi 18 avril 2017) ©Martinique 1ère
Suite à la casse du 9 octobre 2020 sur le réseau d’eau alimentant l’ensemble des équipements froids de l’abattoir, la régie des abattoirs de Martinique est fermée jusqu'à la fin de la semaine. Une entente a été trouvée afin que les bouchers poursuivent l'abattage des animaux.
C'est un réel soulagement pour la profession des bouchers de Martinique.

En effet, malgré une fermeture de 5 jours (jusqu'au lundi 19 octobre 2020 au matin) de la régie de l'abattoir, suite à une casse survenue vendredi dernier, sur la portion principale de distribution d’eau alimentant l’ensemble des équipements froids de l’outil, les bouchers vont pouvoir continuer à travailler. 

À savoir, procéder à l'abattage des bovins dès ce matin (mardi 13 octobre). Les carcasses seront entreposées dans deux chambres froides à la CODEM (Coopérative des éleveurs bovins de Martinique) et les bouchers pourront les reprendre dès le jeudi 15 octobre pour les proposer aux consommateurs. 

C'est un soulagement pour Henri Basson, président du syndicat de la boucherie en Martinique (120 bouchers au bas mot).
 

Bien sûr, nous aurons un manque à gagner car nous ne pourrons pas procéder à l'abattage des cabris, des porcs et des moutons mais le principal est préservé et tout redeviendra à la normale dès lundi prochain. Nous sommes obligés de faire avec mais c'est déjà bien. 

Henri Basson, président du syndicat de la boucherie en Martinique


Dans un communiqué, la direction générale de la régie abattoirs de Martinique précise :
 

Les travaux à l’origine appelant au remplacement d’une canalisation souterraine située sous les bâtiments techniques sur un linéaire de 40 mètres, sont remplacés par la création d’un nouveau linéaire en extérieur des bâtiments, permettant ainsi de réduire de façon conséquente les délais de réalisation.

Direction générale de la régie Abattoirs de Martinique.



 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live