publicité

Le Festival "les Révoltés du Monde", honore les figures de la lutte contre l'oppression

La troisième édition du Festival International du Film Documentaire de Martinique, "les révoltés du monde", a débuté le 04 avril et se poursuit jusqu'au 13 avril 2019 dans 8 communes de Martinique. Un festival placé sous la présidence du poète Joby Bernabé.

La manifestation "les révoltés de l'histoire" se termine le 13 avril 2019 © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère La manifestation "les révoltés de l'histoire" se termine le 13 avril 2019
  • Ronny Regard
  • Publié le , mis à jour le
Honorer les femmes et les hommes qui ont lutté contre les formes d'oppression. C'est l'ambition de la troisième édition du Festival International du Film documentaire de Martinique.

Cette année, hommage à des personnalités qui ont lutté pour leurs droits tels que la femme politique sud-africaine, Winnie Mandela, ou le révolutionnaire argentin, Che Guevara.

Parmi les films en compétition plusieurs se distinguent.
Le Prix du Public est revenu à "Au Nom du Père, du fils et des Esprits" réalisé par Dorothée Tromparent et Emmanuel Desbouige.
Le Prix Jeunesse ​​​​​​ à "Sauvages, au cœur des zoos humains" réalisé par Bruno Victor-Pujebet et Pascal Blanchard.
Le Prix du Meilleur Film Caribéen  à "Breaking The Cycle" de Miquel Galofré.
Et le prix spécial du jury à "Les jeunes filles de Meru" réalisé par Andrea Dorfman. 

(Vidéo sur l'accueil pour le documentaire "Che Guavara, naissance d'un mythe" en présence du réalisateur Tancrède Ramonet).
 

Un festival décentralisé dans huit communes


Le festival ne se déroule pas qu'au Palais des Congrès de Madiana (Schoelcher), puisqu'il s'exporte dans huit communes de la Martinique à savoir : Saint-Pierre, Sainte-Luce, Sainte-Marie, Diamant, les Anses d'Arlet, Saint Joseph et Carbet. 

Au-delà de la projection des films en compétition, le public pourra assister à des rencontres et des animations musicales. 

Ainsi, mercredi 10 avril à 19 heures, le festival se déroulera au Diamant avec une première partie musicale assurée par le pianiste Eric Ildefonse et la projection de deux documentaires : "Aretha Franklin, Queen of Pop" et "L'homme Droit" sur la création d'une statue rendant hommage aux athlètes américains Tommy Smith et John Carlos.
Et comme chaque année le festival fera aussi une halte au centre pénitentiaire de Ducos pour les détenus.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play