Gérald Eniona remporte la course de côte de régale au Saint Esprit

sports mécaniques
Gérald Eniona (pilote)
Gérald Eniona devant sa voiture, remporte la première course de côte de la saison. ©S.L
La première course de côte de la saison dimanche 24 octobre 2021, au quartier régal au Saint-Esprit, consacre un jeune premier. Pour cette première compétition de la saison organisée par l'ASAM, une dizaine de pilote était engagée sur le parcours de 2 kilomètres.

Après les traditionnelles montées d'essai de la matinée, seuls 6 pilotes ont pu s'aligner sur la ligne de départ des 3 montées chronométrées.

►(Re)voir le reportage de Christophe Arnerin et Fabienne Léonce.

Reprise des compétitions automobiles en Martinique le 24 octobre 2021 ©Martinique la 1ère

Les favoris étant absents, Gérald Eniona s'impose à la surprise générale. Plusieurs prétendants à la victoire finale, en particulier Steeven Orosman, ont dû abandonner sur ennuis mécaniques.

Dès la première montée chronométrée, le nouvel arrivant sur le circuit Gérald Eniona, bouclait le tracé en 1' 23" suivi par Steeve Belon et Willy Fagour de retour à la compétition après plusieurs années d'absence. 

Voiture de sport mécanique
©Stéphane Lupon

La seconde montée, ainsi que la troisième, confirme la domination du petit nouveau qui finit par joindre le sommet en 1' 22".

Edmond Bhiki venu de Guadeloupe pour essayer la barquette de Patrick Baisleau pour en faire l'acquisition, termine à 209 centièmes.

Willy Fagour qui avait réalisé 1' 20" sur la première montée d'essai, ne boucle le parcours qu'a 311 centièmes du vainqueur. Son moteur lui ayant joué quelques tours sur la dernière montée chronométrée.

Voiture de sport mécanique
©Stéphane Lupon

Bilan prometteur pour une reprise

 

La compétition, était sous l'étroite surveillance des autorités. Le sous-préfet du Marin ainsi que des représentants de la DRAJES (Direction Régionale Académique à la jeunesse, à l'engagement et aux sports) sont venus s'assurer du bon respect des règles sanitaires.

Nous avons osé et tenu le pari d'une reprise de la compétition. Nous sommes satisfaits, même si le nombre d'engagés n'était pas très important.

Guy Raphaël Pain, le président de L'ASAM

 

Les organisateurs espèrent pouvoir encore organiser 2 courses avant la fin de l'année. 

Voiture de sport mécanique
©Stéphane Lupon