Henri Bibas dit "Rico" honoré et enterré en musique

carnaval
Enterrement d'Henri Bibas
L'enterrement d'Henri Bibas au cimetière du Trabaud à Fort-de-France. ©Daniel Betis
Amis, parents, alliés, ont accompagné Henri Bibas, l’un des piliers du carnaval martiniquais, qui avait pris sa part avec son épouse Sophie, à la construction de notre carnaval depuis 1975. Cérémonie funéraire à l’église de Redoute, puis hommage musical au cimetière du Trabaud.

Ce jeudi 15 juillet 2021, l’église de Redoute à Fort-de-France était bondée, jauge et gestes barrières respectés.

Les amis et parents étaient venus saluer la dépouille d'Henri Bibas, surnommé Rico l’un des fondateurs du comité de carnaval portant le même nom.

Au tout premier rang, sa veuve Sophie, ancienne institutrice co-fondatrice du comité Carnaval Bibas (46 ans, d’existence) son frère Fernand, ses neveux et nièces...

Hommage à l'église et au cimetière

 

L'émotion, la tristesse ont marqué cette cérémonie. Dans son homélie, l’officiant a parlé de l’homme qui a magnifié notre patrimoine.

Enterrement d'Henri Bibas
L'arrivée du cortège au cimetière du Trabaud à Fort-de-France. ©Daniel Betis

Au quartier de l'Ermitage à Fort-de-France, les membres du comité Bibas ont rendu un vibrant hommage au fondateur de leur groupe. Certains avaient revêtu un costume représentant une époque ou un thème.

Dans l’assistance quelques figures connues, comme le président de la commission culture du Césecem, Yves Marie Séraline ou Yvon Lamorandière en chargé du carnaval à Fort-de France.

La parole était donné à l'artiste Guy Méthalie qui fit son éloge de ce créateur. Henri Bibas et son épouse ont toujours fait preuve d’ingéniosité, de créativité et de talents démontrant qu’avec pas grand-chose on peut élaborer des costumes géniaux.

Puis avant la mise en terre, il entonna une valse de Loulou Boislaville avant de terminer sur un "bravo Rico, bravo" chanté par les membres de l'association ainsi que sa veuve.