L'Iran casse le blocus américain et livre du pétrole au Venezuela

trump
Pétrolier iranien La Fortune
La marine vénézuélienne escorte le pétrolier iranien au port d'El Palito. ©NicolasMaduro
Le pétrolier iranien "Fortune" a accosté dimanche 24 mai au Venezuela avec 43 millions de litres de carburant à son bord. Escorté par la marine vénézuélienne, le bateau est arrivé sans incident. 4 autres sont attendus. À Washington, ces livraisons sont interpretées comme une forme de provocation.
C'est dans la soirée du dimanche 24 mai 2020 que le pétrolier iranien, la Fortune a accosté à El Palito, raffinerie principale du Venezuela, située à 200kms à l’ouest de la capitale, Caracas.

La distribution des millions de litres de carburant a commencé. C'est un soulagement pour les vénézuéliens qui pendant des mois, ont passé des heures, parfois des jours, dans les files d’attente pour obtenir un maximum de 30 litres de carburant.
"Forest" le deuxième pétrolier iranien, traverse en ce moment la mer des Caraïbe. Son arrivée au Venezuela est imminente. Trois navires-citerne naviguent  dans l’Océan Atlantique en direction du Venezuela.
Pétrolier iranien Le Petunia
Le pétrolier iranien, le Pétunia est attendu au Venezuela avant le 2 juin 2020. ©vesselfinder/joséagustindeabreugoncalves
L’Iran envoie également les produits chimiques pour raffiner le pétrole vénézuélien. À cause des sanctions américaines qui interdisent l’envoi au Venezuela des produits pour transformer le pétrole brut, la raffinerie à El Palito ne tourne qu’à 10% de sa capacité. Le Venezuela et l’Iran sont sous le coup de sanctions économiques américaines qui frappent leurs industries pétrolières respectives.
Raffinerie El Palito Venezuela
La raffinerie El Palito au Venezuela. ©pdvsa
Ces livraisons de carburant se passent sous le nez des forces américaines qui, depuis mars 2020, mènent des opérations pour combattre le trafic de drogue dans la Caraïbe. Il n’est pas exclu que les pétroliers iraniens soient interpellés par les américains. 
L’amiral Craig Faller, qui dirige le commandement Sud des Etats-Unis dans les Caraïbes, a déclaré que Washington suivait "avec inquiétude" les actions de l’Iran concernant le Venezuela.
USA SOUTHCOM DEPLOIEMENT DANS LA CARAIBE
Dans le cadre de la lutte contre le narcotrafic, les États Unis ont déployé des moyens importants dans la Caraïbe. ©defencedepartmentUSA
Depuis la prise de pouvoir du président Donald Trump, les relations entre Washington et Téhéran se sont envenimées. Donald Trump a annulé l’accord de coopération sur le nucléaire négocié par son prédécesseur, Barack Obama.  Donald Trump a également durci les sanctions sur contre l'Iran.   
Les Outre-mer en continu
Accéder au live