L'Iran vole au secours du Venezuela et fait un pied de nez aux Etats-Unis dans la mer des caraïbes

trump
Nicolas Maduro /Hassan Rouhani
Nicolas Maduro, président du Venezuela (à gauche) discute avec Hassan Rouhani, président de l'Iran (à droite). ©twitter
Début 2020, l'Irak a été le théâtre des confrontations musclées entre l'Iran et les USA. Aujourd'hui Iraniens et Américains sont dans la mer des caraibes. l'Iran a envoyé cinq pétroliers de carburant au Venezuela, au nez et à la barbe des États-Unis. La caraïbe s'interroge et craint un dérapage. 
Il y a 20 ans, le Venezuela a formalisé ses relations bilatérales avec la république islamique de l’Iran. À l’époque Hugo Chavez était président de la République Bolivarienne.

L’Iran et le Venezuela forment un axe unifié contre l’impérialisme américain, avait déclaré l’ancien président défunt, Hugo Chavez.

Mais à part  quelques pays de la région, comme Belize, Cuba et le Mexique qui entretiennent des relations diplomatiques avec l'Iran, cette république du Moyen-Orient a très peu de liens avec la caraïbe.
Hassan Rouhani /Raul Castro
En visite officielle à Cuba en 2016, le président iranien Hassan Rouhani serre la main de Raul Castro, ancien président de Cuba. ©radiorebelde
L’Iran est membre observateur de l’ALBA (Alliance Bolivarienne pour les Peuples de l'Amérique), crée en 2004 par Hugo Chavez. Une dizaine de pays caribéens sont membres à part entière de la  ZLEA, (Zone de Libre Echange des Amériques), promue par les États Unis.  
 
C’est surtout au sein du MNA, (Mouvement des pays Non-Alignés) que la majorité des états de la Caraïbe peuvent se retrouver face aux leaders iraniens. Le MNA, avec 120 pays membres et 17 pays observateurs, ne s'associe jamais aux opérations avec ou contre les grandes puissances mondiales. 
Sommet Mouvement Non-Alignés
Sommet du Mouvement des pays Non-Alignés de 2019 en Azerbaïdjan. ©caspiannews

Les pays de la région sont inquiets


Depuis le 25 mai 2020, cinq pétroliers iraniens remplis de carburant pour le Venezuela ont emprunté la mer des caraibes. Au même moment, l'armée de l'air et la marine américaine mènent des opérations (officiellement ) contre de narcotrafic dans la région. Les tensions entre les USA et l'Iran sont déjà au plus haut niveau.Au-delà de la transaction économique, L'Iran adresse un message aux États-Unis. Un double pied de nez, puisque les deux pays (Venezuela et Iran) qui subissent des sanctions américaines arrivent à les contourner.

"l'Iran est un pays terroriste avec un programme nucléaire illicite. Le régime venezuelien est illégitime". a déclaré Donald Trump


Les services du président américain ont menacé les pays de la caraïbe de sanctions si jamais ils portent une assistance aux pétroliers iraniens.

Keith Rowley, Premier ministre de Trinidad et Tobago rappelle que la mer des caraïbes est une zone de paix.  En 2014, un accord a été signé à cet effet entre les états de la caraïbe et les pays d’Amérique Latine. 
 
Plusieurs pays de la caraibe entretiennent des relations bilaterales avec le Venezuela et n'ont pas de grief avec l’Iran et avec les États Unis. Ils ne souhaitent pas que la région devienne une zone de confrontations entre Téhéran et Washington.
 Au sein du MNA, (Mouvement des pays Non-Alignés)
L’Iran côtoie Antigua et Barbuda, les Bahamas, la Barbade, Belize, Cuba, la Dominique, la Grenade, le Guyana , Haïti, la Jamaïque, la République Dominicaine, Saint. Kitts et Nevis, Saint-Lucie, Saint-Vincent et les Grenadines, le Suriname, Trinidad et Tobago et le Venezuela.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live