L’association Mélanges Caraïbes déclenche une opération solidaire pour sauver la librairie "présence Kréol"

solidarité
solidarité
les lecteurs ont échangé avec les auteurs ©Daniel Bétis
Ils sont venus, ils ont accompli un geste de solidarité, ont échangé avec le public, ce sont les écrivains, les écrivaines, les artistes, les acteurs de la vie culturelle venus manifester leur soutien à la librairie "Présence Kréol". La place Monseigneur Romero en plein cœur de Fort-de-France s'était transformée en fête du livre, samedi 16 avril 2022.

En face de la Cathédrale, sur la place Monseigneur Romero, autour de la petite fontaine s’y trouvant, des chapiteaux se dressaient avec des auteurs,(Jean-Pierre Arsaye et son livre mémoriel sur "au Béraud"), des lecteurs, des écrivains comme le le lamentinois Serge Kéclard et son petit traité de vacillement sélection 2022 du prix carbet), des écrivaines et des acteurs culturels (samedi 16 avril 2022).

Non loin, deux stands artisanaux de confection et de produits locaux donnaient à la place sa dimension culturelle.

L’association Mélanges Caraïbes, organisatrice de l'opération solidarité à "Présence kréol", une librairie caribéenne généraliste spécialisée dans les livres des Amériques, du monde noir et de la Caraïbe menacée de fermeture définitive.

solidarité
Jean Marc Rosier éditeur et vice Président de l'association Mélanges Caraibes ©Daniel Bétis

Jadis sur le territoire, existait une cinquantaine de librairies entre les années 60 et 2000 du type de la libraire Alexandre. On se retrouve aujourd’hui avec des librairies qui viennent d’ailleurs. Les librairies typiquement martiniquaises ferment. On se devait de réagir en tant qu’association culturelle

Jean Marc Rosier, Vice-Président de Mélanges Caraïbes

Plusieurs autrices ont fait le déplacement

L'éditrice-autrice, Eudoxie JL Queclan (Trésors de mes Tiroirs) avec sa collection fantastique, Arlette Pujar a plongé son auditoire dans les souvenirs des petites boutiques (débit de la régie) de la Martinique des années 60, Geneviève Sézille, a mis en valeur l’essayiste penseur  René Ménil, cofondateur de la revue "Légitime défense" et la revue culturelle "Tropiques"avec Aimé Césaire.

solidarité
L'autrice Arlette Pujar ©Daniel Bétis

Tout au long de la journée, d'autres auteurs ou artistes ont apporté leur soutien à l'opération comme Abel Louis, Vilarson ou encore Papa Slam.

solidarité
Les stands artisanaux donnaient à la place Roméo une dimension de fête ©Daniel Bétis


Selon ses défenseurs, cette librairie généraliste crée un lien fort entre l’auteur et le lecteur. Malgré la crise sanitaire et les périodes de confinement, elle a été un lieu de vie en faisant des dédicaces.

Grâce à ces petites librairies, des générations ont accédé à la culture. "Présence kréol", dans sa spécialisation permet à la jeunesse ainsi qu'aux enseignants à mieux connaître leur environnement.

La nécessité de garder cet espace conjuguant vie culturelle, artistique et sociale devient un vrai débat. Cette action de solidarité sera-t-elle le déclencheur d’une prise de conscience ?