L'auteur de l'assassinat de Grégory Meranos, arrêté et placé en détention

justice
Scène de crime
Plusieurs heures après les faits, l'émotion était à la hauteur du drame à Saint-Joseph. ©Martinique la 1ère
Un homme de 28 ans originaire de Sainte-Lucie a été mis en examen (vendredi 4 septembre 2020) pour assassinat avant d'être incarcéré au centre pénitentiaire de Ducos. Il reconnaît être l'auteur de l'assassinat du Martiniquais Grégory Meranos, dans la nuit du 13 au 14 novembre 2019 à Saint Joseph.
Dans la nuit du 13 au 14 novembre 2019 Grégory Meranos avait été tué par balles dans le bourg de Saint Joseph. L'enquête menée par la brigade de recherches de la gendarmerie a établi les faits.
 
Cette nuit-là, la victime et celui qui l'accompagnait ont été pris à partie par deux individus, à la sortie d'un snack. L'un d'eux tirait en direction de Grégory Meranos. Le jeune homme atteint à l'abdomen, s'écroulait immédiatement, avant de décéder. Le second malfaiteur volait les effets de la seconde victime, avant de prendre la fuite.
Scène de crime
Scène des faits à Saint-Joseph. ©RS
La brigade de recherches soupçonne rapidement un saint-lucien âgé de 28 ans, d'être l'auteur présumé des coups de feu. Ce dernier sentant  l'étau se refermer, prend la fuite vers son île natale.
 
Quelques temps plus tard, les gendarmes apprennent qu'il est revenu en Martinique au cours du mois de juillet 2020.
 

À l'issue de très nombreuses opérations de recherches, l'individu était localisé dans une habitation située aux Trois Ilets où il a pu être interpellé jeudi matin (3 septembre 2020) à 6 heures. Il se trouvait en possession d'une arme à feu, approvisionnée.  

Renaud Gaudeul, procureur de la République.


Au cours de sa garde à vue, le jeune saint-lucien a reconnu être l'auteur du coup de feu mortel, "perpétré sur fond de trafic de stupéfiants", indiquent les enquêteurs.
 
Présenté à un magistrat instructeur vendredi après-midi (4 septembre 2020), il a été mis en examen pour assassinat et vol avec arme, avant d'être incarcéré au centre pénitentiaire de Ducos. Il encourt une peine de réclusion à perpétuité.
 

Trois affaires criminelles résolues à Saint-Joseph


Avec l'arrestation et la mise hors d'état de nuire de ce jeune saint-lucien, c'est la 3e affaire sanglante résolue à Saint-Joseph. La commune avait été le théâtre fin 2019 de trois faits criminels. Outre l'assassinat de Grégory Meranos dans la nuit du 13 au 14 novembre, une tentative d'homicide le 21 décembre et un assassinat le 28 décembre.

L'auteur présumé des faits du 21 décembre avait pu être interpellé dès le 13 janvier 2020. Et l'auteur présumé des faits du 28 décembre, il a pu être interpellé le 18 mai dernier après avoir été expulsé de la Dominique.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live