L'exposition-vente caritative en faveur du cancer infantile suscite un engagement solidaire

association
Tableaux
De gauche à droite : "ST 146" d'Alain Joséphine, "Coloré 2" de Samuel Gelas en haut à droite et "609 jaguar. Lunaire ©D. Bétis
L’exposition vente caritative, "divine féminine" qui se tenait sur 3 jours (1-3 juillet 2021) à Schoelcher a permis de collecter des sommes qui seront affinées. Cette opération du Lions Club Fort-Royal a été possible grâce à l'engagement de plasticiens internationaux de la galerie Krystel Ann Art.

L’exposition caritative, "divine féminine" qui se déroulait du 1er au 3 juillet 2021 a tenu ses promesses. La grande salle d'une hôtel à Schoelcher est devenue durant 3 jours, une galerie d’œuvres de toute beauté avec de grandes signatures.

Philippe Pasqua, Yagor Yahaut (peintre Ivoirien), les Brésiliens humanistes Ruben Robierb et Marcos Marin, les Antillais (Guadeloupe  et Martinique) Ronald Cyrille, Samuel Gélas, Jimmy Pelage, Lana Arma, Jocelyn Akwaba Anais Verspan et François Piquet et Christophe Mert. se sont engagés auprès de la galerie d’art krystell Ann Art basée au Portugal.

Expos
De gauche à droite, Christelle Mérabli Directrice de la galerie Krystel Ann Art, Stéphane Castry le bassiste de "N'anm Kann' Olivier Tharsis, Directeur de production et une chanteuse. ©D. Betis

 

La mobilisation du Lion's club Fort Royal a payé

 

La présidente Odile François affichait une grande satisfaction. L'intégralité des sommes récoltées durant la vente de tableaux servira la cause du cancer infantile.

Dans ce contexte sanitaire difficile, nous avons l’intention de jouer un rôle majeur  dans cette lutte contre le cancer infantile. Nous sommes fières des premières sommes recueillies.

Odile François, présidente Lion's club Fort Royal

Les cancers sont la deuxième cause de mortalité chez l’enfant.

Les oeuvres marquent les visiteurs

 

Chaque visiteur a été émerveillé par le talent pictural des plasticiens engagés. De la couleur, des portraits, de l’abstrait, des œuvres chargés de symbolisme mettant en lumière l’engagement de ces artistes internationaux. 

Le tableau qui vous invite est celui de  Alain Joséphine. Ce Martiniquais est installé depuis 1998 en Guadeloupe, poète et saxophoniste, il valorise la beauté insulaire des paysages qui ont bercé son enfance.

On est happé ensuite par l’œuvre habitée de Jocelyn Akwaba. Il se dégage de ses tableaux, une sorte de mystère apaisant qui vous invite à faire une introspection.

 

interview Jocelyn Akwaba plasticien 971

 

Vient ensuite  l’œuvre de Christophe Mert qui aborde dans une réflexion, la construction de l’espace insulaire. "Mon identité multiple s’affirme ainsi dans ma composition avec la Martinique pour racines, la Caraïbe comme tronc et le Monde pour branches".

Le quatrième plasticien Samuel Gélas est un figuratif avec une pose de couleurs et un questionnement sur la nature humaine.

Le dîner de samedi (3 juillet 2021) a permis de décrocher un certain nombre de promesses qui demande à être concrétisées. La somme définitive sera connue en fin de mois.

Au-delà d'un engagement humanitaire sociétal, cette expérience de Club Lion Fort-Royal, a a permis aux visiteurs de savoir que l'art peut être servir les grandes causes humanitaires.

Les organisateurs poursuivent l'exposition jusqu'au 10 juillet 2021.