La justice cherche la tête de réseau après la saisie de 657 kilos de cocaïne et l'arrestation de 7 malfaiteurs au Vauclin

trafic de drogue
Alexandre Huguet et Clarisse Taron
Alexandre Huguet, chef de l'antenne Caraïbe de l'office anti-stupéfiants et Clarisse Taron, procureur de la République à Fort-de-France.  ©Martinique la 1ère
Les 7 malfaiteurs arrêtés la semaine dernière au Vauclin, sont en prison. Ils étaient en possession de 657 kilos de cocaïne. L'enquête s'accentue pour faire tomber la tête de réseau.

Après la saisie de record de cocaïne la semaine dernière au Vauclin, l'enquête continue pour tenter de faire tomber la tête du réseau. Une enquête confiée à la juridiction interrégionale spécialisée dans la lutte contre la criminalité et la délinquance organisée, dont le chef vient d'arriver en Martinique.

La lutte contre le trafic de drogue passe par plusieurs biais et le premier est celui du renseignement. C'est une des missions de l'office également que d'entretenir ce partenariat  avec des services étrangers, afin de recueillir le plus de renseignements possible en amont pour pouvoir conduire ce type d'action.

Alexandre Huguet, chef de l'antenne Caraibe de l'office anti-stupéfiants

 

"Nous avons certains éléments et constatations faites par les enquêteurs qui accréditent le fait que ce n'était pas le premier voyage". Clarisse Taron, procureur de la République à Fort-de-France, confirme que les autorités judiciaires ont bien fait tomber une partie d'un gros réseau de trafic de drogue en Martinique.

7 personnes en détention

 

657 kilos de cocaïne saisis, 6 Martiniquais et 1 vénézuelien arrêtés sur une plage, derrière la Pointe Faula au Vauclin mercredi dernier (1er septembre 2021).

À l'issue de leur garde à vue, les 7 suspects ont été présentés à un juge. Mis en examen pour importation de produits stupéfiants en bande organisée, acquisition, transport, détention de produits illicites et association de malfaiteurs. Ils sont placés en détention provisoire au centre pénitentiaire de Ducos depuis dimanche 5 septembre 2021.

Clarisse Taron
Clarisse Taron, première femme procureur de la République de Fort-de-France. ©Martinique la 1ère

"Des gens dont le niveau d'ancrage dans la délinquance est très varié. Certains sont très connus de la justice pour avoir déjà été condamnés pour infraction aux stupéfiants, aux armes ou des faits de violence avec des condamnations lourdes. Deux d'entre eux sont peu connus", révèle le procureur de la République.

Une information judiciaire est ouverte. Deux juges d'instruction sont nommés.