La mare de Pont-Café à Sainte-Luce vidée de ses mauvaises herbes, afin de protéger l’écosystème

environnement
Réhabilitation de la mare de Pont Café ©Martinique la 1ère
L’opération de nettoyage du point d’eau de Pont-Café a débuté ce mardi 3 mai 2022, dans le cadre d’un projet de préservation et de conservation. La première phase consiste à "extraire les espèces exotiques qui ont envahi le site".

La mare de Pont-Café à Sainte-Luce, est un des 12 points d’eau sélectionnés dans le cadre du projet REMA porté par le Pôle Relais Zones Humides Tropicales (PRHZT). A l’occasion du lancement de cette initiative (mardi 3 mai 2022) visant à protéger et à préserver cette mare lucéenne, des agents de la ville ainsi que des bénévoles, ont fait la chasse aux espèces envahissantes.  

La mare de Pont-Café a été sélectionnée, car elle offre plusieurs services écosystémiques à la population : elle sert de régulateur de crues, elle filtre et épure l’eau et a aussi un intérêt pédagogique, paysager et récréatif.

Ville de Sainte-Luce

Mare / environnement / Sainte-Luce
La phase 1 du projet de protection et de conservation de la mare de Pont-Café a débuté à Sainte-Luce le mardi 3 mai 2022. ©Ville de Sainte-Luce

Depuis sa création en 2012, le Pôle Relais Zones Humides Tropicales "a permis de mettre en réseau les acteurs des territoires ultramarins travaillant sur des zones humides, de financer de la connaissance fondamentale sur les mangroves, de former des gestionnaires et de créer une dynamique autour des zones concernées en Outremer".