La saison cyclonique est loin d'être terminée et la liste des noms se poursuit avec l'alphabet grec

cyclones
Cyclones
Les météorologues estiment que 12 à 15 systèmes cycloniques passeraient dans notre zone ©DR
Cela ne s'était produit qu'une seule fois depuis 1950, en 2005. La liste prédéfinie des prénoms de tempêtes de l'Atlantique pour 2020 a été épuisée. Comme le prévoit la procédure, c'est l'alphabet grec qui est utilisé pour les prochains cyclones à naître. Et déjà deux phénomènes ont été baptisés.
Arthur, Kyle ou encore Wilfried, la liste de noms de tempêtes de l'Atlantique pour 2020 comptait, comme chaque année 21 noms, en fonction des lettres de l'alphabet. Sauf que voilà, les phénomènes se succèdent et l'ensemble des noms de la liste prédéfinie a été épuisé.
 

2005, l'année des records


Cela ne s'était produit qu'une seule fois depuis 1950, en 2005. Et cette année-là, "Wilma" dernier nom de la liste, était née à la mi-octobre. Six autres phénomènes ont été baptisés par la suite. 
Par ailleurs, cette année-là, quatre ouragans de catégorie 5 ont été observés, "Émily", "Rita",  "Wilma" et surtout "Katrina" qui a fait énormément de dégâts à la Nouvelle-Orléans (Louisiane) aux États-Unis.

Mais attention, malgré le nombre de phénomènes, les prévisionnistes ne parlent pas de saison (entre juin et novembre) active. 
 

En termes de cyclone, la saison n'est pas si active que ça. On a un indice qui mesure l’activité cyclonique en intégrant la force des ouragans et leur durée.

Là on est un petit peu au-dessus de la moyenne, mais ce n’est pas hyperactif non plus. Il y a eu beaucoup de petites tempêtes qui n’ont pas duré beaucoup et qui n’ont pas eu des vents forts non plus.

Jean-Noël Degrace Météo France Martinique


Comme le prévoit la procédure, c'est l'alphabet grec qui est utilisé pour les autres cyclones à naître. Et les phénomènes "Alpha" et "Beta" ont d'ores et déjà été baptisés, dès ce samedi 19 septembre 2020. 
Carte météo NHC 190920
©NHC
 

C’est prévu comme ça, il y a un plan opérationnel pour les ouragans dans la région sous l'égide de l’organisation mondiale de la météo qui est la branche de l’ONU qui s’occupe de la météo. 

Tous les pays de la zone, du Canada au Venezuela en passant par les îles de la Caraïbe, qui tous les ans valident ce plan.

Et dans ce plan, il est écrit que quand la liste est terminée on prend l’alphabet grec. 

   

13 tempêtes nommées par an en moyenne


Ces listes de noms prédéfinies, tenues à jour par un comité de l'Organisation météorologique mondiale, se répètent tous les six ans. Cependant, lorsqu'un ouragan ou une tempête est considéré comme destructeur et/ou mortel, le comité vote pour retirer l'utilisation de son nom

Ainsi, depuis 1989, le nom "Hugo" a été retiré de la liste tout comme "Irma" et "Maria" depuis 2017.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live