Le Martiniquais Timothée Césarine sacré meilleur apprenti de France en prothèse dentaire

santé
Timothée Césarine
©FB T.Césarine

Le jeune Timothée Césarine porte haut les couleurs de la Martinique. Il vient de remporter le concours du Meilleur Apprenti de France. Plus tard, il souhaite mettre ses compétences au service de son île natale et de ses concitoyens.

Le Martiniquais Timothée Cesarine a remporté le 25 février 2021 le concours du Meilleur Apprenti de France (MAF) dans la catégorie prothèse dentaire. 

Après l’obtention de son baccalauréat S sur son île natale, il décide d’intégrer une École de médecine mais sans réelle conviction. Il avoue être passionné d’art et de dessin et ne savait pas quelle carrière embrasser. 


Savoir saisir une opportunité

 

Le jeune homme affirme que le manque de pratique l’a contraint à arrêter cette formation. Les cours étaient trop théoriques. Par la suite, il s’est tourné vers une première année de licence de biologie pour pratiquer et contrebalancer. "Mais ce n’était pas encore suffisant" précise-t-il.


Il décide alors de se lancer dans la formation pour obtenir un BTS (Brevet de Technicien Supérieur ), pour devenir prothésiste dentaire.


Il affirme avoir "découvert ce métier après quelques recherches sur internet. Ayant moi-même une prothèse dentaire à  cause d'un accident, j’en ai profité pour visiter le laboratoire qui devait réaliser cette prothèse et ça m’a plu".

prothèse dentaire
Image d'illustration ©Pixabay

Timothée Cesarine estime que cette voie lui plaît grâce au côté artistique et créatif.

Partir de rien et créer un élément fonctionnel et esthétique en utilisant divers matériaux (plâtre, résine, céramique, métal, silicone…). On n'a pas le temps de s’ennuyer notamment avec la diversité des cas et des bouches".

Timothée Cesarine


Mettre son savoir-faire au service de la Martinique

 

Le jeune homme explique que dans un premier temps, il a participé  au concours inter- académique (entre tous les campus) organisé par l’Académie d’Art Dentaire. Il s’est ensuite attaqué au MAF (Meilleur Apprenti de France). L’étape de qualification a été rude, seuls 5 candidats sont retenus par le campus.

Une fois cette étape franchie, il a eu quelques mois pour confectionner les pièces sur lesquelles il allait être évalué. Début janvier 2021, il a rendu ses travaux avant le résultat heureux qui est tombé quelques semaines plus tard. 


Pour le futur il se voit dans un premier temps poursuivre dans l’hexagone ou exercer à l’étranger avant de revenir en Martinique pour mettre ses capacités au service de son île.