Le Prêcheur tend vers une agriculture sans pesticides

pesticides
Exploration bio
Exploration bio au Prêcheur. ©Martinique la 1ère

Produire des légumes biologiques ou organiques. C’est tout un enjeu pour la commune du Prêcheur qui aimerait bien faire figure de pionnière en la matière en Martinique.

Pour l’instant les agriculteurs sont formés et sensibilisés. Et même les plus anciens commencent à reconsidérer certaines pratiques comme l’usage d’herbicides ou d’engrais chimiques.

Jean-Manuel Laventure-Darival
Jean-Manuel Laventure-Darival, agriculteur bio au Prêcheur. ©Martinique la 1ère

C’est en quadricycle que Jean-Manuel Laventure-Darival a rejoint son exploitation située à moins d’un kilomètre de chez lui. Il possède 7 hectares au Morne Folie au Prêcheur, dont 3 plantés en laitues, giraumon, patates douces, persil, gombos, concombres et autres produits maraîchers. À près de 40 ans d’expérience, il dit pratiquer l’agriculture raisonnée.

(Re)voir notre reportage avec Fabienne Léonce.

À cause des prix plus élevés ou du refus d’acheter des légumes moins beaux, Jean-Manuel estime que la population n’est pas encore prête pour le tout biologique. Il a dû jeter ces tomates difformes, car elles ne trouvaient pas d’acheteur. Il se dit prêt tout de même à essayer. Déjà, il n’utilise plus d’herbicide, ni d’engrais…

Jean-Manuel Laventure-Darival estime que vivre uniquement du maraichage ne serait pas possible…c’est pour ça qu’il fait aussi de l’élevage et de l’agro-tourisme.

Les agriculteurs sont les premières victimes des effets néfastes des produits phytosanitaires. Si aujourd’hui ils sont nombreux à faire évoluer leurs pratiques. Selon Jean-Manuel Laventure-Darival, il faudra surtout compter sur les nouvelles générations…pour peu que le métier les attire encore.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live