Les commerçants manifestent devant la préfecture de Fort-de-France pour ouvrir immédiatement

commerce
Manifestation
Manifestation des "Noms Essentiels" devant la préfecture. ©Fabienne Leonce
Commerçants et politiques unis devant la préfecture de Fort-de-France pour demander l'ouverture immédiate de leurs entreprises. Le Président de la République vient d'annoncer que les commerces pourraient rouvrir dès le 28 novembre. En Outre-mer, des plans spécifiques par territoire sont prévus. 
Une cinquantaine de commerçants et de politiques de toutes tendances, ont manifesté cet après-midi à 15 h (mardi 24 novembre 2020) devant la préfecture de Fort-de-France pour demander l'ouverture immédiate de leurs commerces.

Aux côtés du collectif des "Noms essentiels", des politiques ont soutenu les manifestants. Dans la foule, les députés Josette Manin et Serge Letchimy, le maire de Fort-de-France Didier Laguerre, Claude Lise président de l'Assemblée territoriale, Marie-France Toul, vice-présidente de l'Assemblée de la collectivité territoriale de Martinique, Fred Lordinot vice-président de l'Assemblée, Diane Montrose conseillère territoriale, Marie-Line Lesdema conseillère territoriale, Louise Telle conseillère territoriale, Karine Mousseau conseillère territoriale et présidente du CMT (comité martiniquais du tourisme), Yan Monplaisir, 1er vice-président de l'Assemblée et maire de Saint-Joseph, Johnny Hajjar, conseiller territorial et secrétaire général du PPM (parti progressiste martiniquais), Henri Salomon président de la chambre de métiers de Martinique. 
Élus et commerçants
Claude Lise, président de l'Assemblée et Yan Monplaisir, son 1er vice-président (avec le porte-voix). ©Fabienne Léonce
Dans le même temps, le Président de la République Emmanuel Macron annonçait en direct  que les petits commerces allaient rouvrir le 28 novembre 2020 sous certaines conditions.

À savoir, qu'ils devront fermer leurs portes à 21 heures et bien évidemment respecter les règles sanitaires en vigueur pour lutter contre la propagation de la Covid-19. 

Les bars et les restaurants devront rester fermés jusqu'au 20 janvier 2021.

Il a également précisé que dans les Outre-mer, des plans spécifiques, par territoire sont prévus. 

Une délégation de 15 personnes est reçue par le préfet, Stanislas Cazelles. 
Manifestation
Les manifestants devant la préfecture de Martinique. ©Fabienne Léonce