martinique
info locale

Des manifestants réclament une eau saine dans les robinets et menacent de ne plus payer les factures

manifestation
Manifestants
Manifestation pour une eau potable non polluée en Martinique (20 novembre 2019). ©(FB Moun)
Quelques membres du collectif Zéro Chlordécone-Zéro Poison et de l’association Moun, ont manifesté ce mercredi matin (20 novembre 2019), auprès des organismes chargés de la distribution de l'eau potable en Martinique.
"Une eau saine dans les robinets", c’est ce que veulent les membres du collectif Zéro Chlordécone-Zéro Poison et de l’association Moun, mobilisés mercredi matin (20 novembre 2019), à Fort-de-France, au Lamentin et à Sainte-Marie. Ils ont fait le tour des fermiers de l’île pour exiger une eau de meilleure qualité.Les manifestants veulent obliger ces responsables à réagir "car dans les canalisations usagées de nos réseaux, l’eau distribuée aux martiniquais, se charge en pesticides et en matières nocives pour la santé", prétendent-ils.

Des propos appuyés par des "déclarations de responsables de l’ARS (Agence Régionale de Santé)", assurent les militants des deux associations.

Il y a du chlordécone dans l'eau.
(Les manifestants)


Après un arrêt au siège d’Odissy au quartier Dillon à Fort-de-France, les manifestants se sont rendus à la SME (Société Martiniquaise des Eaux) au Lamentin puis à la SMDS (Société Martiniquaise de Distribution et de Services), à Sainte-Marie.

Il s’agit pour ces militants d’obtenir une réaction des distributeurs d'eau potable en Martinique, à la mesure d'une situation qui serait alarmante. "Il y a du chlordécone dans l'eau", disent-ils.

Ils ont déposé une sommation interpellative en présence d'un huissier et accordent 15 jours aux organismes pour fournir une eau de qualité aux habitants de Martinique. Et si dans 15 jours rien n'a changé, les manifestants vont inciter les consommateurs à ne plus payer leurs factures d'eau...
Publicité