Multiplication des contrôles de gendarmerie sur les routes de Martinique ce weekend

sécurité
Des gendarmes de l’escadron de sécurité routière contrôlent une voiture à l’échangeur de Rivière-Salée
Des gendarmes de l’escadron de sécurité routière contrôlent une voiture à l’échangeur de Rivière-Salée samedi 30 janvier 2021 ©Bruno Golbry

Les forces de gendarmerie de Martinique ont procédé ces dernières 24 heures à de nombreux barrages routiers, pour lutter contre les comportements à risques. Bilan de l'eopération : une vingtaine d'infractions, dont 9 personnes en état d’ébriété, 2 sous stupéfiants et 3 défauts de permis.

Si vous avez passé la soirée aux Trois-Ilets samedi 30 janvier 2021, vous avez peut-être croisé les patrouilles de la sécurité routière entre 22 heures et 1 heure du matin. Durant près trois heures, les 13 gendarmes affectés à l'opération, ont procédé à de nombreux contrôles au niveau de l’échangeur du bourg en direction de Rivière-Salée. 
 

Contrôles pour tous 

 

Dans un premier temps, éthylotest à la chaîne pour tous les automobilistes, puis les véhicules ont été interpellés de façon aléatoire selon un système bien rodé.

Des gendarmes de l’escadron de sécurité routière contrôlent une voiture
Des gendarmes de l’escadron de sécurité routière contrôlent une voiture (samedi 30 janvier) ©Bruno Golbry

Embouteillage 

 

Au bout d’un moment, face à l'embouteillage occasionné par le flux de voitures, le major Bruno Golbry, adjoint au commandement à l’escadron de sécurité routière de la Martinique, a décidé d'assouplir le dispositif.

Bilan : une vingtaine de personnes en infractions ont été verbalisées, dont 9 en état d’ébriété, 2 sous stupéfiants, et 3 pour défaut de permis.

Je me doutais qu’à l’approche des fêtes carnavalesques et des vacances qu'il y aurait des contrôles, donc j’ai fait en sorte de ne pas être positif.

(Réaction de William, un des usagers contrôlés)

 

Des "comportements à risque" 

 

Le major qui a dirigé les interventions, constate "un relâchement et des comportements à risques depuis quelques semaines".
 

Un contrôle de vitesse sur la RN5 dans deux endroits différents, a permis de constater 71 infractions dont 60 relevés de vitesses excessives comprises entre + 30 et +50 km/h, au dessus des limites autorisées.

(Major Bruno Golbry)

 

Le militaire poursuit en précisant : "nous sommes vigilants et seront intransigeants envers les auteurs de ces infractions graves". Il rappelle également que la première cause d’accidentologie et de mortalité sur les routes de Martinique est liée à la consommation d’alcool et/ou de stupéfiants. 

Ces contrôles devraient continuer sur l’ensemble du territoire, "aussi bien en semaine que durant le week-end" préviennent les forces de l'ordre.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live