Municipales : une élection peut en cacher plusieurs autres

politique
Elections municipales
Urne municipale ©DR
Les élections municipales déterminent la composition des assemblées de nos trois communautés d’agglomération, mais elles servent aussi de préparatifs pour d’autres élections à venir.
Le troisième tour des municipales, ce sont les élections communautaires, en quelque sorte. Quand nous choisissons les conseillers municipaux de notre commune, nous élisons simultanément nos conseillers communautaires. Au total, nous élirons 950 élus municipaux pour administrer nos communes et 158 délégués à CAP Nord, à la CACEM et à l’Espace Sud.

Nos trois communautés d’agglomération sont devenues au fil du temps des lieux de pouvoir et d’influence des maires face à leurs partenaires comme la CTM ou le préfet. Leurs présidents et vice-présidents exercent des responsabilités étendues conférées par la loi.

D’où l’âpre bataille livrée en coulisses par les prétendants au fauteuil de président, avant même la fin des municipales. Certains anticipent sur leur victoire alors qu’ils ne sont pas encore élus ou réélus. Une attitude illustrant une certaine confiance en soi et un bel optimisme. Et surtout, une ambition rayonnant au-delà de leur commune.


Les places de président sont chères


Tous les candidats à la candidature ne seront pas élus, les places étant chères. Mais tous auront la possibilité de mesurer leur influence et l’efficacité de leur démarche. Ce qui leur permettra d’obtenir un lot de consolation, comme une vice-présidence ou une présidence de commission. Sans oublier un positionnement éventuel pour les élections à l’Assemblée de Martinique, dans un an presque jour pour jour.

La fusion du département et de la région a réduit considérablement le nombre de combinaisons de mandats électifs locaux. De 86 élus pour ces deux collectivités, nous sommes passés à 60 pour la CTM. Résultat : il est devenu compliqué pour un maire ou un adjoint d’être aussi conseiller territorial.

Ce qui explique partiellement les stratégies de certains qui ont en tête, comme au jeu d’échecs, un ou deux coups d’avance. Ne serait-ce que pour cette raison, les municipales revêtent un enjeu majeur pour qui veut devenir ou rester un professionnel de la politique.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live