publicité

"Non à la révolution, oui au service public", scandent les fonctionnaires dans les rues de Fort-de-France

Les fonctionnaires sont en grève ce jeudi 9 mai 2019 en Martinique comme dans le reste des territoires français. Les principales organisations syndicales dénoncent unanimement la précarisation de leur statut.

La manifestation des adhérents des syndicats de la fonction publique à Fort-de-France (9 mai 2019). © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère La manifestation des adhérents des syndicats de la fonction publique à Fort-de-France (9 mai 2019).
  • Martinique la 1ère
  • Publié le
Près de 500 manifestants ont défilé dans les rue de Fort-de-France pour dire non au projet de réforme de la fonction publique, ce jeudi 9 mai 2019. 

Le mouvement qui concerne la fonction publique (Etat, Hospitalière et Territoriale) a eu des répercussions dans plusieurs écoles de Fort-de-France et de Ducos, ainsi que dans des administrations. Des bureaux de poste sont restés fermés au Lamentin et aux Anses-d'Arlets.
Près de 500 personnes dont les sections de la CGTM dans les rues de Fort-de-France. © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Près de 500 personnes dont les sections de la CGTM dans les rues de Fort-de-France.
Les principales organisations syndicales de la fonction publique, dont la CGTM, la FSU, FO, la CDMT, le SNES ou l'UNSA, ont montré une belle unité. "On dénonce la casse de la fonction publique, la casse du statut du fonctionnaire, la casse du rôle de l'enseignant (...) Nous sommes très inquiets, nous ne pouvons pas accepter ce projet qui ne vise que des coupes budgétaires, explique Régine Bellay co-scrétaire départemental de la FSU.
Grève des fonctionnaires du 9 mai 2019 © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Grève des fonctionnaires du 9 mai 2019
Parmi les manifestants, de nombreux travailleurs de l'Éducation nationale qui se battent contre la future loi Blanquer. "Ce projet va multiplier la précarité au sein de l'éducation nationale. En recrutant de plus en plus de contractuels ce qui est assez scandaleux. Le fonctionnariat a été créé après la guerre pour permettre à chacun des citoyens d'accéder également à un service public, et c'est aussi le moyen de ne pas avoir de pression de la direction ou des politiques par exemple", déclare Valérie Vertale-Loriot co-secrétaire académique du SNES Martinique.
Les syndicats d'enseignants, en force dans le cortège. © Martinique la 1ère
© Martinique la 1ère Les syndicats d'enseignants, en force dans le cortège.
33% c'est le taux de grévistes comuniqué par l’académie de Martinique pour cette journée du 9 mai 2019.

Le projet de réforme sur la modernisation du statut de l'Education Nationale sera étudié à partir de lundi 13 mai à l'Assemblée.
 

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play