Nouvelle tension autour du centre commercial de Génipa à Ducos

manifestation
Manifestants
Manifestants déterminés à l'intérieur du centre commercial de Génipa à Ducos (samedi 28 décembre 2019). © Brigitte Brault
Un nouvel appel à manifester lancé ce samedi matin (28 décembre 2019) par des militants anti chlordécone, devant le centre commercial de Génipa à Ducos qui appartient au groupe Bernard Hayot.
Les militants anti chlordécone ont tenu parole. Ce samedi matin (28 décembre 2019), ils rendent impossible la libre circulation au centre commercial de Génipa à Ducos. Les manifestants (une quarantaine dont certains parés de rouge, vert et noir), considèrent que les dirigeants du groupe Bernard Hayot ont une responsabilité dans l'empoisonnement au chlordécone en Martinique et en Guadeloupe. Ils tentent ainsi d'éveiller les consciences sur un aspect plus large.

"La domination économique des békés (blancs créoles), est aujourd'hui insupportable en Martinique", disent des jeunes filles, au coeur de cette manifestation. "Si nous ne faisons rien, nos descendants nous en voudrons", poursuivent-elles.
Le centre commercial de Génipa (Ducos), bloqué par des manifestants.
Le climat est plutôt tendu sur place, avec d'un côté des dizaines de manifestants très déterminés, des gendarmes déployés mais discrets, et des clients souvent médusés qui subissent les protestations des manifestants sur un ton peu courtois. "Nous voulons mettre la pression" déclare l'un des manifestants. La pression sur qui et pourquoi ? Nous n'en savons pas davantage faute de pouvoir échanger avec les principaux meneurs dans ce contexte.

La méthode a de quoi surprendre car les manifestants qui ont l'ambition de faire partager leur cause se retrouvent en opposition face aux clients. Des clients en colère à cause de cette entrée intempestive qui aurait pu dégénérer à tout instant...

Peu avant la mi-journée le rapport de force semble favorable aux manifestants qui occupent les caisses...Peu avant 13 heures, les manifestants cessent l'occupation du centre commercial de Génipa. Employés et clients peuvent poursuivre leurs activités dans une atmosphère moins lourde.

À l'extérieur, quelques militants souvent très jeunes, mettent le feu à des pneus et forment des barrages pour bloquer les accès au centre commercial de Génipa. L'échange avec les gendarmes est de plus en plus tendu.Le calme est revenu en fin d'après-midi grâce à la maîtrise des nerfs de part et d'autre.
 
Les Outre-mer en continu
Accéder au live