martinique
info locale

Le Parc Naturel de Martinique sert le café local aux japonais

industrie
Goûter de café
Les spécialistes japonais goûtent au café de Martinique. ©Martinique la 1ère
À l'invitation du Parc Naturel de Martinique, une délégation japonaise est revenue comme prévu, goûter à l'Arabica Typica local à Tartane à Trinité, en présence de producteurs locaux et de testeurs internationaux. Ils estiment que ce café pays, est l'un des meilleurs du monde.
Le café Made in Martinique est prêt. À l'invitation du Parc Naturel de Martinique, une délégation japonaise est donc venue le goûter, à Tartane (à Trinité), en compagnie de plusieurs producteurs, et surtout en présence de testeurs internationaux.

Après analyse gustative, ces professionnels du goût considèrent que l’Arabica Typica local, est l'un des meilleurs cafés du monde.

(Re)voir le reportage de Franck Zozor et Fabienne Léonce.
Les visiteurs japonais doivent lancer la commercialisation du café martiniquais au Japon, en 2020, à l'occasion des Jeux-Olympiques de Tokyo. Ce café est considéré par les représentants du Parc Naturel de Martinique, comme une filière d’excellence.

"L'Arabica Typica" est en effet considéré comme un grand cru mondialement recherché. Cette variété serait le premier café arrivé en Martinique en 1721. Sa production est ensuite devenue rare car supplantée par la canne à sucre avant les années 1800.

Ce projet de relance du café porté par le PNM, s'articule autour de trois composantes qui devront s’organiser dans une démarche de co-construction, avec l’ensemble des partenaires concernés par cette opération, dès la phase de démarrage du projet :

1. Maîtriser tous les aspects agronomiques permettant la sauvegarde, la multiplication, et le développement d’un matériel végétal "Arabica typica" à partir de trois pieds mères certifiés et répertoriés ;

2. Cultiver cette variété de café dans des zones pédo-climatiques du territoire permettant la meilleure expression possible de ses caractéristiques qualitatives à partir du développement et de la pérennisation d'une agriculture familiale dans des dispositifs d'agroforesterie ;

3. Valoriser économiquement et culturellement la filière par la création de produits labellisés, le développement de circuits agrotouristiques, ou encore la création d'une structure à vocation muséale sur la vie et l'agriculture en Martinique au XVIIIe siècle et sur l'impact de l'introduction du café par Monsieur Desclieux et de ses effets sur le développement de cette filière dans le nouveau monde.

(Parc Naturel de Martinique)
Publicité