Préfecture et policiers de Martinique rendent hommage aux victimes du terrorisme

terrorisme
Policiers victimes du terrorisme
Jean-Baptiste Salvaing et Jessica Schneider, tués lundi 13 juin à Magnanville (Yvelines) par Larossi Aballa. Photos diffusées par la Police nationale ©(POLICE NATIONALE)
Une minute de silence sera observée en préfecture, dans les trois sous-préfectures de Martinique et à l’hôtel de police de Fort-de-France, mercredi 15 juin, à midi pour rendre hommage aux policiers victimes du terrorisme.
Une minute de silence sera observée en préfecture, dans les trois sous-préfectures de Martinique et à l’hôtel de police de Fort-de-France, mercredi 15 juin 2016, à midi pour rendre hommage au commandant de police, adjoint au chef de la sûreté urbaine des Mureaux, et à sa compagne, adjointe administrative au commissariat de Mantes-la-Jolie, assassinés lundi soir (13 juin) à Magnanville (Yvelines).

Les membres de la communauté du ministère de l’Intérieur, seront aux côtés du préfet Fabrice Rigoulet-Roze pour marquer leur émotion et affirmer leur solidarité.

Les services d’accueil du public seront fermés à partir de 11h30 et les drapeaux sur les bâtiments et édifices du ministère de l'intérieur ont été mis en berne.

Message du ministre de l’intérieur, Bernard Cazeneuve

Bernard Cazeneuve, Ministre de l'Intérieur, a décidé que tous les drapeaux des édifices du ministère seront mis en berne à partir de ce mercredi à 12h00, pendant trois jours, jusqu’au vendredi 17 juin à 12h00. Une minute de silence sera observée mercredi dans tous les services du ministère, et un message du ministre sera lu à cette occasion.

Bernard Cazeneuve a reçu les syndicats de policiers et des personnels administratifs de la Police Nationale au ministère de l’Intérieur. La mesure d'exception pourrait devenir la norme. Les policiers pourront être autorisés à porter leur arme en dehors de leur service après la fin de l'état d'urgence, ont annoncé les syndicats de policiers, mardi 14 juin.

Les Outre-mer en continu
Accéder au live