Quatre projets récompensés dans le cadre du challenge "handicap'droit " en Martinique

société
Handicap
©M. V
Ce challenge à destination des jeunes de l’Université des Antilles a été mis en place dans le cadre de la nuit du droit par le conseil constitutionnel. le jury a retenu quatre projets. Les lauréats ont reçu leur prix mardi 19 octobre au tribunal judiciaire de Fort-de-France

Pour la 4e édition de la Nuit du Droit en Martinique, le CDAD972 (Conseil Départemental de l’Accès au Droit de Martinique) et l'ensemble de l'institution judiciaire, l'ordre des avocats, la maison Martiniquaise des personnes handicapées (MMPH), la Caisse d'allocations familiales de Martinique et l’association Martiniquaise pour l’éducation et l’Insertion des sourds (AMEIS), ont participé à l'organisation d'un concours ouvert aux étudiants de l'Université des Antilles.

Ces derniers devaient proposer des actions et/ou des outils à destination des usagers en situation de handicap pour favoriser leur accès au droit.

Dans leurs réflexions et leurs propositions les étudiants tiennent compte que le droit est entré dans notre vie quotidienne. Il est devenu l’un des instruments de nos rapports avec autrui et, plus généralement, de notre citoyenneté. Il protège les libertés, garantit la sécurité juridique, permet le règlement pacifique des conflits, assure le bon fonctionnement de la vie économique et sociale dans toutes ses dimensions.

Ce challenge à destination des jeunes de l’UA a été mis en place dans le cadre de la nuit du droit, organisée depuis 4 ans par le conseil constitutionnel. Le jury qui s’est réuni le mercredi 06 octobre 2021 au tribunal judiciaire de Fort-de-France a retenu quatre projets.

Handicap
Les quatre lauréats récompensés par Denise Désormeaux (MPPH); maître Sévérine Thermon (CTM) ; Chantal Mézen (Université des Antilles et Jean-Richard Pelti (CAF). ©M. Virgal

Les lauréats ont été récompensés le mardi 19 octobre 2021, en présence de toute l'institution judiciaire (Karine Gonnet, Présidente du Tribunal judiciaire, Mme Anne Klein, Vice-président du TJ, Clarisse Taron Procureur de la République, Hakim Tilouch President de la DTPJJ, et Corenthin Président de la chambre Interdépartementale des huissiers.

Les projets retenus

 

  • Mélissa Germany a proposé la labellisation des associations œuvrant dans le domaine de l’handicap afin de valoriser le travail associatif.

 

  • Katarina Euphrosine a présenté un certain nombre de projets dont la mise en place d’une émission radio "Kay-la case "Handi-Droit" pour prendre en compte et mettre en lumière le monde du handicap. Mais également la création d’un "réseaux social "Handi-Droit".Katarina Euphrosine est atteinte d'un handicap auditif depuis l’âge 6 ans, mais diagnostiqué à 19 ans. Elle a tout naturellement proposé des projets afin de donner la parole aux personnes qui ont un handicap afin que tout le monde puisse être inclus dans la société et favoriser la cohésion sociale.

 

  • Emmanuelle Pain a présenté la mise en place d’une application ludique et ergonomique qui permettra non seulement aux personnes en situation de handicap mais également les personnes non concernées d’avoir toutes les informations de façon pratique et ludique en un seul clic.

 

  • Mahela Babin a porté l’idée d’un salon virtuel Handicap'Droit" afin de favoriser le lien, la cohésion sociale et le vivre ensemble entre les personnes en situation de handicap, les institutions et  les associations.

En plus des récompenses les jeunes seront pris en stages rémunérés dans différentes institutions et associations partenaires. Ils seront les véritables acteurs de leur projet