Les artistes martiniquais réagissent aux annonces d’Emmanuel Macron pour la culture

président de la république
Artistes
©DR
Emmanuel Macron a présenté mercredi 6 mai 2020 des mesures pour la culture. Le chef de l'État a acté le principe d’une prolongation automatique des droits des intermittents jusqu’à l’été 2021. Les premières réactions des artistes martiniquais suite aux propositions du Président de la République.
Emmanuel Macron a annoncé ce mercredi 6 mai 2020, des mesures pour la culture et les intermittents. Le 11 mai prochain, les disquaires, librairies, bibliothèques et médiathèques ainsi que les galeries d’art pourront rouvrir leurs portes. 
Les lieux de création seront ouverts, mais en s’adaptant aux contraintes de l’épidémie pour que le virus ne recircule pas à toute vitesse. "Cet été, on ne fera pas de grands événements. On l’a déjà dit", a précisé le chef de l'État. 

Emmanuel Macron s'est déclaré favorable à la prolongation des droits des intermittents jusqu’en août 2021. (réaction de Régine Féline, chanteuse, comédienne et habilleuse à Tropiques Atrium)
 Le musicien Kali a aussi donné son point de vue à l'annonce de cette mesure pour les intermittens (réaction de Kali)
Aux intermittents, le Président de la République demande de s'impliquer dans l'éducation artistique et culturelle des scolaires et des jeunes cet été.
(réaction de Valer' Égouy)
Emmanuel Macron a également annoncé son intention de lancer un "grand programme de commandes publiques" auprès de divers métiers du secteur culturel et plus particulièrement des jeunes artistes.

(réaction d'Aimé Agat président du syndicat des artistes martiniquais)
Un fonds d’indemnisation temporaire va aussi être mis en place, pour compenser les pertes des tournages de séries ou de cinéma annulés ou reportés à cause du confinement. 
 

Covid 19 la CTM au secours des artistes


La collectivité territoriale relance le fonds de solidarité en faveur des artistes en difficultés. Un dispositif d'aide à la personne pour répondre aux besoins des artistes en difficultés.

Un dossier doit être constitué, avec une lettre adressée au président du conseil exécutif, une présentation du parcours ou un curriculum vitae, le dernier avis d’imposition, les justificatifs d‘impayés et un RIB au nom du demandeur.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live