publicité

Un restaurant de Sainte-Luce risque la fermeture administrative à la suite d'un contrôle

En concertation avec le comité opérationnel territorial anti-fraude, les gendarmes ont contrôlé deux restaurants samedi soir (9 février 2019), à Sainte-Luce. L'un de ces établissements est passible d'une fermeture administrative pour travail dissimulé et mauvaises conditions d'hygiène.

Restaurant avec vue sur mer à Sainte-Luce. © tripadvisor.ch
© tripadvisor.ch Restaurant avec vue sur mer à Sainte-Luce.
  • Par Joseph Nodin
  • Publié le , mis à jour le
Les gendarmes et les représentants du comité opérationnel territorial anti-fraude (ex CODAF), ont procédé samedi soir (9 février 2019), aux contrôles de deux restaurants du boulevard Kennedy, sur le bord de mer à Sainte-Luce. Cette démarche vise entre autres, à déceler le travail clandestin ou vérifier les conditions d'hygiène dans lesquelles sont préparées les repas.  

Pendant près de quatre heures (de 19h30 à 23h), les membres du comité ont examiné un premier restaurant, propriété du footballeur professionnel Emmanuel Rivière depuis juillet 2018. "Rien à dire, tout est conforme à la loi", estiment notamment les gendarmes.
 

Cuisine insalubre


En revanche quelques mètres plus loin, à cet endroit très prisé des habitants et des touristes, les membres du comité sont surpris par l'état de la cuisine. "Les conditions d'hygiène ne sont pas respectées", notent-ils dans leur rapport. Au point qu'une fermeture administrative de cet établissement est proposée au préfet pour travail dissimulé et mauvaises conditions d'hygiène dans les cuisines.
 

Une alimentation saine dans des conditions légales


Le comité opérationnel territorial anti-fraude réunit l'ensemble des acteurs de la lutte contre la fraude en Martinique (préfecture, police, gendarmerie, douanes, ARS, DIECCTE, DAAF, DEAL) et organismes de protection sociale. Son but est de répondre aux phénomènes de fraude, qu’ils concernent les prélèvements obligatoires, les prestations sociales, le travail illégal ou la fraude à l’identité.

Les opérations inopinées comme celle de samedi soir devraient être reconduites dans d'autres restaurants de l'île. Les autorités incitent les responsables des restaurants à se mettre en conformité pour garantir aux consommateurs une alimentation saine dans des conditions légales.

Sur le même thème

L'actualité la 1ère partout et à tout moment
Téléchargez l'application La 1ère
  • AppStore
  • Google Play