Les salariés de la Sainte-Famille au Robert sont mobilisés pour la réorganisation de leur charge de travail

social
Sainte-Famille
©Martinique la 1ère
Le personnel de la pouponnière du foyer de la Sainte-Famille du Robert affilié au syndicat Force Ouvrière, exerce un droit de retrait depuis le (21 janvier). Au centre des revendications l'organisation du travail et la non-application du planning tournant issu d'un protocole signé en 2015. 
La situation est toujours tendue à la Sainte-Famille. Des agents affiliés au syndicat FO observent un droit de retrait depuis jeudi dernier (21 février). L'établissement accueille des enfants et des adolescents placés par la justice.

À l'origine de la grogne : la non-application d'un planning tournant pourtant établi lors d’un protocole signé en 2015. Des modifications ont été apportées à l'organisation du travail le 1er février 2017. Désormais quatre auxiliaires de périculture sont affectées à la garde de nuit et treize autres sont concernées par les activités de jour. 

(Re)voir le reportage de Cyriaque Sommier et William Zébina
Les salariés qui exercent leur droit de retrait vont se réunir ce mardi 26 février 2019 à 17 heures. Le syndicat Force-Ouvière tiendra une assemblée générale pour décider de la suite du mouvement.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live