Les sauveteurs en mer de Martinique ont besoin de bénévoles et de dons

outremer
SNSM du François
©B. Brault
Ils risquent leur vie à sauver les nôtres lorsque nous sommes en danger en mer. Les 12 bénévoles de la Société nationale des sauveteurs en mer du François manquent de bras. Ils lancent un appel à les rallier pour faire face à leur mission à la veille de la reprise des activités nautiques. 
Les sauveteurs de la SNSM se rendent disponibles 24 h sur 24 pour sauver des vies. Ils sont toujours prêts à intervenir de la plage au large, de jour comme de nuit et parfois au risque de leur vie, pour porter gratuitement secours à toute personne en difficulté. 


Aucune subvention pour la SNSM de Martinique 


Malgré toutes leurs demandes aux administrations et aux collectivités, les 4 stations de la SNSM en Martinique (Fort-de-France, Case-Pilote, Le François et le Marin) ne bénéficient d'aucune subvention de fonctionnement. Pas plus pour l'entretien que pour l'achat du carburant. 

Ils sont bénévoles donc ne sont pas rémunérés, ni indemnisés. Quoiqu'il arrive.

Lorsqu'ils sauvent des vies, le sauvetage est gratuit. A chacun donc d'avoir la présence d'esprit de faire des dons pour les aider. Et à chacun d'entre nous par solidarité. 
SNSM du François
©B. Brault

Des dons pour pérenniser le modèle bénévole de la SNSM


La campagne d'appel aux dons se poursuit pour sensibiliser le grand public à l'organisation unique du sauvetage en mer en France et au rôle primordial des Sauveteurs en Mer bénévoles.
 
Ce coup de projecteur est vital pour la SNSM qui doit faire face à des enjeux majeurs pour son avenir : la formation des sauveteurs, le développement et l'acquisition de ses équipements.

 

Besoin de forces vives


Les sauveteurs étant de moins en moins issus de professions maritimes (27% des équipages), leur formation est devenue un enjeu majeur pour leur sécurité et celle des personnes qu'ils secourent. 
Enfin, la technologie et la règlementation évoluent rapidement et le budget des équipements pour la protection des sauveteurs et celle des personnes secourues augmente régulièrement.

Électronique de navigation, jumelles de vision nocturne ou caméras infra-rouge, gilets de sauvetage, défibrillateurs semi-automatiques,...autant d'équipements, essentiels à la sécurité de tous qui pèsent lourd dans les budgets.
 
Pour les dons, il suffit de suivre le lien suivant en indiquant la station à qui vous souhaitez faire profiter de votre geste : https://don.snsm.org/soutenir

Recrutement de bénévoles : Xavier Magin (président de la SNSM du François) : 06 96 93 92 92.
Le 16 ou le 196 
Que vous soyez sur la plage ou en mer, un réflexe, un seul. Appeler les secours, le 16 si vous possédez une radio VHF ou le 196 à partir d'un téléphone portable ou d'un fixe. De jour comme de nuit.
Les Outre-mer en continu
Accéder au live