Top départ du 3e Martinique Rallye Tour

sports mécaniques
Simon Jean-Joseph
Qui succèdera à Simon Jean-Joseph qui avait remporté le Martinique Rallye Tour en 2017 ? ©FB Simon Jean-Joseph
La 3e édition du Martinique rallye tour sera lancée à Trinité ce vendredi 20 juillet à 15 heures. Au programme des courses avec des voitures exceptionnelles et des champions comme Simon Jean-Joseph ou encore le Jamaicain Jeffrey Panton.
Trois jours de courses (20, 21 et 22 juillet), cinquante voitures dont de véritables bijoux de puissance, 150 kilomètres d’épreuves spéciales sur les routes de Trinité et de Sainte-Marie, pour sa 3e édition, le Martinique rallye tour voit les choses en grand. 

"C'est le seul rallye qui compte pour la coupe de France et pour le championnat de la Martinique avec un coefficicient", précise Willy Nallamoutou-Sancho, organisateur du MRT.

Programme du Martinique Rallye Tour
©MRT
Parmi les participants, les duos Roger Mayers et Sean Corbin de la Barbade, Jeffrey Panton et Mike Fennell de la Jamaïque ou encore Simon Jean-Joseph et son copilote Jack Boyère devraient s'affronter sur l'asphalte.
 

"Ce n'est que la 3e édition, la mayonnaise commence à prendre. On a des gens d'Europe, on a aussi des Martiniquais qui se sont fait plaisir, qui ont loué de grosses autos pour faire ce rallye", poursuit l'organisateur. 

Liste des participants
©MRT

"Avant la MRT, il y a un gros rallye à la Barbade qui s'appelle "Sol Rallye Barbados" et chaque année j'y vais et je cherche du monde. Il y a presque une centaine de coureurs au départ qui viennent de la Nouvelle-Zélande, d'Australie, des États-Unis, de la Belgique, de partout dans le monde. C'est l'évènement de l'île et ça rapporte énormément. Chaque pilote vient avec une centaine de personnes, l'économie est boostée durant cette période-là et une fois qui commence à venir dans l'île et qu'ils sont habitués, en dehors du rallye ils reviennent régulièrement", insiste Willy Nallamoutou-Sancho qui souhaite donner une dimension touristique à l'évènement sportif. 

voiture course
Arrivée de la voiture de Jeffrey Panton de la Jamaïque. ©MRT

"On est dans une dynamique de sport tourisme. On veut vraiment un échange international et plus singulièrement caribéen et c'est pour cela qu'on fait venir des étrangers. Économiquement c'est bon aussi pour l'île et puis ça permet de rebooster le sport parce le rallye est un peu en perte de vitesse. Donc on essaye de redorer le blason du sport automobile en faisant des épreuves internationales et on s'inscrit dans du sport tourisme. À terme on souhaite mettre en place un championnat caribéen avec le "Sol Rallye Barbados", conclut-il. 

Les Outre-mer en continu
Accéder au live